Type de diplôme : DES réformé

DES Biologie médicale

Domaine : Sciences, Technologies, Santé

  • Voir la page en français
  • Niveau d'études visé

    BAC +6 et plus

Programme

Organisation de la formation

Objectifs généraux de la formation
Le DES de cancérologie (DESBM) s’adresse aux étudiants en médecine issus des épreuves classantes nationales (ECN) et aux étudiants en pharmacie ayant réussi le concours de l’internat. Le DESBM permet de former les spécialistes médecins et pharmaciens à l’exercice de la biologie médicale, conformément à l’article L. 6213-1 du code de la santé publique, en leur permettant de s’adapter aux évolutions majeures de la biologie et de notre système de santé, dans l’exercice public ou privé. 
Cet objectif intègre l’évolution de la biologie médicale vers l’exercice polyvalent et spécialisé et le conseil thérapeutique, la maitrise des nouvelles technologies incluant les « omiques » et le traitement des données dites « big data », les besoins de formation en termes de gestion, management, démarche qualité et accréditation et de formations facultatives donnant lieu à agréments et autorisations, dont l’utilisation des radio-éléments pour la réalisation de dosages et tests diagnostiques in vitro par l’Autorité de Sûreté Nucléaire, les aspects légaux et éthiques, l’intégration de l’innovation et de la recherche dans la pratique de la biologie, les compétences pluridisciplinaires, en lien avec les autres spécialités médicales et pharmaceutiques. 

 

Durée totale du DESBM

8 semestres dont au moins 3 dans un lieu de stage avec encadrement universitaire tel que défini à l’article 1 du présent arrêté et au moins 2 dans un lieu de stage sans encadrement universitaire

 

Intitulé des options précoces proposées au sein du DES
- Biologie Générale
Cette option précoce repose plus particulièrement sur les domaines suivants : Biochimie-Biologie Moléculaire, Pharmacologie-Toxicologie, Hématologie, Immunologie, Bactériologie, Virologie, Hygiène hospitalière, Parasitologie, Mycologie. 

- Médecine Moléculaire-Génétique-Pharmacologie
Cette option précoce repose plus particulièrement sur les domaines suivants : Biochimie-Biologie Moléculaire, Génétique Moléculaire et Cytogénétique, Pharmacologie et Toxicologie.

- Hématologie et Immunologie
Cette option précoce repose plus particulièrement sur les domaines suivants : Hématologie et Immunologie.

- Agents Infectieux
Cette option précoce repose plus particulièrement sur les domaines suivants : Bactériologie, Virologie, Hygiène hospitalière, Parasitologie, Mycologie.

- Biologie de la Reproduction
Cette option précoce repose principalement sur la biologie de la reproduction et les autres spécialités biologiques.

 

Intitulé des formations spécialisées transversales (FST) indicatives
Dans le cadre de son projet professionnel, et en regard des besoins de santé et de l’offre de formation, l’étudiant peut candidater à une formation spécialisée transversale (FST), notamment :
- bio-informatique médicale
- génétique et médecine moléculaire bioclinique
- hématologie bioclinique
- hygiène - prévention de l’infection, résistances, vigilances
- médecine et biologie de la reproduction - andrologie -
- nutrition appliquée
- pharmacologie médicale / thérapeutique
- thérapie cellulaire

Contact(s)

Composante(s)

A lire aussi

Formation | Université de Paris
A la croisée des disciplines

Porté par les UFR Études Anglophones et Informatique, le projet RELIA, Recherche En Licence Informatique et Études Anglophones, illustre la richesse d’un apprentissage interdisciplinaire. Un exemple de pédagogie innovante par et à la recherche soutenu par l’IDEX.

Formation | Université de Paris
VAE : ouverture des candidatures

Les personnes intéressées par la Validation des acquis de l’expérience (VAE) sont invitées à déposer leur candidature à partir du 1er avril 2020.

Formation | Université de Paris
La première classification moléculaire des tumeurs hypophysaires ouvre de multiples champs de recherche et de médecine personnalisée

Paris, 20 janvier 2020 – Les tumeurs hypophysaires, deuxièmes tumeurs cérébrales les plus fréquentes, disposent désormais d’une classification moléculaire précise, complète et objective, avec la perspective de mieux prédire et comprendre le comportement de certains sous-types de tumeurs et d’ajuster les traitements. C’est ce que révèle une étude réalisée par les équipes de recherche de l’Institut Cochin (Inserm, Université de Paris, CNRS), associées à l’Hôpital Foch et l’Hôpital Cochin AP-HP, publiée début janvier dans la revue internationale Cancer Cell (publication complète ici).

Formation | Université de Paris
Trouver mon master

Le portail national « trouvermonmaster.gouv.fr » propose un panorama détaillé de tous les diplômes nationaux des établissements d’enseignement supérieur français accessibles après une licence. Découvrez, sans tarder, la diversité de l’offre de masters d’Université de Paris !

Logo

Contact

85 boulevard Saint-Germain 75006 Paris
(33) (0)1 57 27 90 00