Type de diplôme : Diplôme d'université (DU-DIU)

DIU Pathologies osseuses métaboliques

Domaine : Santé

  • Voir la page en français
  • Niveau d'études visé

    BAC +5

Présentation

  • Les responsable à Paris : Dr Thomas Funck-Brentano / Pr Martine Cohen-Solal
  • (thomas.funck-brentano@aphp.fr (thomas.funck-brentano @ aphp.fr))
  • Durée totale : 110 h.
  • Cette formation s'adresse aux : Médecins (généralistes ou spécialistes) en exercice ou en formation, français ou étrangers (UE ou extra UE) francophones, s'intéressant à la prise en charge des maladies fragilisant le squelette (physiopathologie, conduites diagnostiques et thérapeutiques).
  • Lieu(x) de la formation :
  • TARIF(S) : Consulter cette page
  • CANDIDATURE: Cliquez ici
  • Secrétariat administratif

Dossier administratif, paiement, carte étudiant ou édition du diplôme.

TALAOUIT-MOCKLI Nadja

01.57.27.86.36
nadja.talaouit-mockli @ univ-paris-diderot.fr

Objectifs

Le Diplôme Inter-Universitaire "Pathologies Osseuses Médicales" est destiné à aborder la physiopathologie, l'évaluation, la prise en charge diagnostique et thérapeutique des maladies fragilisant le squelette.

Il s'agit d'un enseignement par internet. En pratique, toutes les semaines sont mis en ligne les cours et documents pédagogiques sur un site dédié : www.diu-path-os.org , via un accès sécurisé propre à chaque étudiant (login et mot de passe).

Modalité(s) de formation

  • Formation continue

StageObligatoire

Programme

Organisation de la formation

L'enseignement débute le 14 octobre 2019

L'enseignement comprend 4 modules  (d'un enseignement en ligne) :

  • Module 1 : Physiologie de l'os
  • Module 2 : Explorations osseuses
  • Module 3 : Ostéoporoses
  • Module 4 : Autres osthéopathies fragilisantes.

L'enseignement théorique est complété par un stage pratique de densimétrie. Il fait appel d'une part à un contrôle continu sous forme de QCM chaque semaine, d'autre part à un examen conventionnel en fin d'année.

Le nombre d'inscrits est limité à 60 chaque année

Admission

Le DIU est ouvert :

- aux médecins (généralistes ou spécialistes),
- en exercice ou en formation,
- français, ou étrangers (UE ou extra UE) francophones,
- s'intéressant à la prise en charge des maladies fragilisant le squelette
(physiopathologie, conduites diagnostiques et thérapeutiques).

Conditions d'admission

Il vous faut obtenir l'autorisation du responsable du DIU pour l'Université concernée.

thomas.funck-brentano@aphp.fr (thomas.funck-brentano @ inserm.fr/)

Cette autorisation doit être communiquer lorsque vous candidatez sur l'application E candidat

Contact(s)

Composante(s)

A lire aussi

Formation | Université de Paris
Covid-19 – Appel à mobilisation

Première université médicale de France, Université de Paris a un rôle particulier à jouer dans la crise sanitaire à laquelle le pays fait face. Si l’ensemble des personnels médicaux de l’université est totalement engagé dans la lutte menée dans les CHU, le soutien d’Université de Paris va au-delà. De nombreux laboratoires en dehors du secteur santé sont mobilisés et proposent un soutien matériel comme humain. Merci à toutes et tous de cet engagement.

Formation | Université de Paris
Appels à projet Recherche Covid-19

Pour accéder à des financements immédiatement tout en aidant à lutter contre la pandémie Covid-19, retrouvez ici les différents appels à projets en cours mis à jour régulièrement.

Formation | Université de Paris
DISCOVERY : essai clinique européen contre le Covid-19

Débuté le 22 mars 2020, Multi-centre, adaptive, randomized trial of the safety and efficacy of treatments of COVID-19 in hospitalized adults est l’essai clinique européen destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux contre le Covid-19.

Formation | Université de Paris
Comment battre de nouveaux records au 200 mètres ?

Le record du monde d’Usain Bolt sur 200 mètres n’a pas été battu depuis 10 ans, et celui de Florence Griffith Joyner depuis plus de 30 ans. Et si les mathématiques venaient au secours du sport pour comprendre comment dépasser ces records ? Grâce à un modèle mathématique, Amandine Aftalion, chercheuse du CNRS au Centre d’analyse et de mathématique sociales (CNRS/EHESS), et Emmanuel Trélat, chercheur de Sorbonne Université au Laboratoire Jacques-Louis Lions (CNRS/Sorbonne Université/ Université de Paris) ont démontré que la forme des pistes d’athlétisme pourrait être optimisée afin d’atteindre de nouveaux records. A prévoir : des lignes droites plus courtes et des rayons plus grands. Ces travaux sont publiés dans Royal Society Open Science le 25 mars 2020.

Logo

Contact

85 boulevard Saint-Germain 75006 Paris
(33) (0)1 57 27 90 00