Type de diplôme : Formation qualifiante

Formation qualifiante : Analyse in silico des séquences d'acides nucléiques et protéiques - Niveau 1

Domaine : Sciences, Technologies, Santé

Présentation

Public: 

Techniciens, ingénieurs et chercheurs des entreprises et des collectivités dans le domaine des sciences du vivant.

Pré-requis :

Avoir l’habitude d’utiliser un ordinateur, avoir une adresse électronique consultable à distance, savoir naviguer sur Internet. Formation non destinée à des étudiants ayant acquis récemment ces notions

Objectifs

Connaissances des notions théoriques et des approches d’analyse des séquences protéiques et nucléiques.

Remise à niveau éventuelle pour les personnes souhaitant manipuler des séquences.

L’accent sera mis sur l’organisation et la gestion des résultats sur un ordinateur

Public(s) cible(s)

  • Salarié - Profession libérale

Modalité(s) de formation

  • Formation continue non diplômante

Début de la formation20 mars 2017

Lieu d'enseignement

Programme

Organisation de la formation

Partie théorique (2h par jour)

Introduction à la bioinformatique

Base de données

Analyse de séquences :

Méthodes visuels

Méthodes quantitatives : calcul de scores d’alignements, matrices de score, analyse statistique des résultats de scores

Alignements dans les bases de données

Alignements multiples et motifs

Phylogénie

Partie pratique  (6h par jour)

Comprendre ce qu’est une séquence d’ADN et de protéines

Interrogation bases de données de référence

Alignements de séquences dans les bases de données

Recherche de motifs

Construction d’arbres phylogénétiques

Caractérisation d’une séquence inconnue

 

 du 20 au 23 mars 2017

4 jours / 32 heures

1850 €

(TVA 0% incluse)

Admission

Droits de scolarité

1850 €

Contact(s)

Composante(s)

Lieu(x) de la formation

  • Campus des Grands Moulins (site Paris Rive Gauche)

A lire aussi

Formation | Université de Paris
Une nouvelle piste possible pour expliquer les cas graves de la Covid-19

Dans la lutte contre la Covid-19, la compréhension des mécanismes menant à des formes graves de la maladie est un enjeu majeur. Si de nombreuses pistes sont actuellement explorées, des chercheurs d’Université de Paris, de Sorbonne Université, de l’Inserm et du CNRS, ont émis une hypothèse originale, selon laquelle une altération des défenses antioxydantes associée à une proportion anormalement élevée de neutrophiles (globules blancs) expliquerait l’évolution de la maladie vers ses formes les plus graves. Cette hypothèse en cours de validation a fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Reviews Immunology le 10 août dernier.

Formation | Université de Paris
Nouveau ! L’espace Carrière des étudiants

Université de Paris se dote d’une nouvelle plateforme d’aide à l’insertion professionnelle, en partenariat avec JobTeaser.

Formation | Université de Paris
Les BU rouvrent leurs portes

Les bibliothèques Grands-Moulins, Sciences, Bichat, Cochin, Cordeliers, Necker,  Villemin, Montrouge, Garancière, BIU Santé – Médecine, BIU Santé – Pharmacie, Jeanne-Chauvin, Henri-Piéron, SHS et STAPS vous accueillent dans le respect des consignes sanitaires en vigueur à Université de Paris.

Formation | Université de Paris
[Mesures sanitaires] Pour une rentrée en toute sécurité

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19, Université de Paris met en place des mesures sanitaires pour vous permettre d’aborder la rentrée dans un contexte sûr et de protéger la santé de toutes et tous.

Logo

Contact

85 boulevard Saint-Germain 75006 Paris
(33) (0)1 57 27 90 00