test

Master Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales parcours Etudes Coréennes

Domaine:Arts, Lettres, Langues

  • Voir la page en français
  • Niveau d'études visé

    BAC +5
  • Composante de la formation

Présentation

Le master « Études Coréennes » réunit une dizaine d’enseignants chercheurs de différentes spécialités (histoire, anthropologie, linguistique, didactique, sociologie…), ce qui en fait un des plus grands centres de formation en « coréanologie » en Europe.

Cette formation s’adresse aux étudiants ayant une bonne connaissance de la langue coréenne qui souhaitent se spécialiser sur les mondes coréens (Corées et diasporas) dans les domaines des sciences humaines et sociales (SHS).

Au cours du Master les étudiants sont fortement incités à valider un ou deux semestres dans une des quinze universités sud-coréennes partenaires, leur permettant d’approfondir leurs compétences linguistiques et de les mettre en pratique, de construire un réseau et d’acquérir l’expérience d’études et de vie dans le pays.

À l’issue de la première année de Master en études coréennes, les étudiants choisissent pour leur dernière année une orientation de recherche approfondie ou une orientation pour réaliser un projet professionnel à plus courte échéance.

Objectifs

  • Acquisition des savoirs théoriques et pratiques permettant une insertion professionnelle à l'issue du M2, tant en Europe qu'en Asie.
  • Formation à la recherche dans le domaine des études "Asie Orientale et Sciences Humaines" et dans la spécialité choisie, et, pour certains étudiants, intégration en formation doctorale.

Savoir-faire et compétences

  • Très bon niveau du coréen, à l’oral et à l’écrit, avec une bonne capacité de traduction entre le français et le coréen
  • Compétences en lecture d’articles de presse et de textes académiques
  • Bonne capacité de synthèse et de rédaction en français
  • Connaissance fine du contexte culturel coréen
  • Expérience professionnelle dans un milieu en rapport avec la Corée

Niveau d'entréeBac+3

Public(s) cible(s)

  • Étudiant

Modalité(s) de formation

  • Formation continue
  • Formation initiale

Formation à distanceNon

Stage (3 mois minimum)

Lieu d'enseignement

Programme

Organisation de la formation

Au terme d’un cursus en deux ans, les étudiants diplômés parviennent à un haut niveau de maîtrise d’une langue orientale et disposent de capacités critiques en sciences humaines et sociales. La structure globale de la formation :

  • Compétences linguistiques : l’apprentissage linguistique occupe une part importante, les enseignements portent à la fois sur le thème et l’expression écrite, la compréhension et l’expression orale.
  • Compétences disciplinaires : elles sont acquises d’une part au cours des séminaires disciplinaires de méthode communs aux quatre sections et d’autre part au cours des séminaires de recherche regroupés en trois parcours : Histoire, société et territoires, Lettres, philosophie et arts et Linguistique et didactique.
  • Mémoires ou stage : la première année de Master est validée par un court dossier de recherche. En M2, les étudiants choisissent de valider leur année soit en réalisant un mémoire substantiel, soit en effectuant un stage professionnalisant. Mémoires et stage valident l’acquisition de compétences critiques et d’autonomie.
  • Modules libres. Les modules libres suivis en M1 et M2 sont à choisir parmi : anglais pour non-spécialistes, français pour non-francophones, validation de l’engagement étudiant et les séminaires offerts par d’autres UFR de l'Université et les établissements partenaires.

Stages

En Master 2 , les étudiants ont la possibilité de valider le master par un stage en milieu professionnel de 3 à 6 mois, en France ou  à l'étranger. Ils devront faire usage de leurs compétences linguistiques en langues orientales. Un rapport est soutenu à l’issue du stage.

Contrôle des connaissances

Contrôle continu et/ou examen final.

Admission

Conditions d'admission

Accès en Master 1

  • Étudiant titulaire de la Licence LLCER études coréennes ou équivalent

Accès en Master 2

  • Étudiant titulaire du Master 1 LLCER études coréennes ou équivalent

Admission possible pour les étudiants titulaires d'un diplôme dans une autre discipline, pourvu qu'ils aient une connaissance suffisante de la langue et de la civilisation de spécialité (chinois, coréen, japonais ou vietnamien), des entretiens seront susceptibles pour évaluer le niveau de langue.

L'étudiant non francophone devra justifier de son niveau de français.

Modalités de candidature

Candidature en ligne sur dossier via l'application "eCandidat"

Et après ?

Poursuite d'études

  • Recherche (dans le cas d'une poursuite des études en doctorat)
  • Enseignement en France (Capes et agrégation de chinois, agrégation de japonais, etc.) et enseignement du français en Asie (cf. Master "Didactique du FLE et Langues d’Asie Orientale", UFR de Linguistique)
  • Interprétation, traduction
  • Ingénierie culturelle et tourisme
  • Commerce, monde des affaires, relations internationales avec l'Asie (Europe ou Asie)
  • Expertise, journalisme spécialisé dans le domaine asiatique
  • Administration (concours administratifs rangs A et B ; avec une formation complémentaire, concours des Cadres d’Orient et concours des Secrétaires d’Orient du Ministère des Affaires Étrangères)
  • Travaux de documentation sur l'Asie, dans les bibliothèques, centres culturels, etc.

Contact(s)

Composante(s)

Lieu(x) de la formation

  • Campus des Grands Moulins (site Paris Rive Gauche)

Campus

  • Campus des Grands Moulins

Contact(s) administratif(s)

  • Stephanie Yabas

    Gestionnaire Masters (toutes spécialités)

    UFR LCAO Bâtiment Grands Moulins-accès C-4ème étage Bureau 487 C5, rue Thomas Mann75205 Paris cedex 13Tél : 0157276408

    Email : stephanie.yabas @ univ-paris-diderot.fr

A lire aussi

Formation | Université de Paris
Une nouvelle piste possible pour expliquer les cas graves de la Covid-19

Dans la lutte contre la Covid-19, la compréhension des mécanismes menant à des formes graves de la maladie est un enjeu majeur. Si de nombreuses pistes sont actuellement explorées, des chercheurs d’Université de Paris, de Sorbonne Université, de l’Inserm et du CNRS, ont émis une hypothèse originale, selon laquelle une altération des défenses antioxydantes associée à une proportion anormalement élevée de neutrophiles (globules blancs) expliquerait l’évolution de la maladie vers ses formes les plus graves. Cette hypothèse en cours de validation a fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Reviews Immunology le 10 août dernier.

Formation | Université de Paris
Nouveau ! L’espace Carrière des étudiants

Université de Paris se dote d’une nouvelle plateforme d’aide à l’insertion professionnelle, en partenariat avec JobTeaser.

Formation | Université de Paris
Les BU rouvrent leurs portes

Les bibliothèques Grands-Moulins, Sciences, Bichat, Cochin, Cordeliers, Necker,  Villemin, Montrouge, Garancière, BIU Santé – Médecine, BIU Santé – Pharmacie, Jeanne-Chauvin, Henri-Piéron, SHS et STAPS vous accueillent dans le respect des consignes sanitaires en vigueur à Université de Paris.

Formation | Université de Paris
[Mesures sanitaires] Pour une rentrée en toute sécurité

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19, Université de Paris met en place des mesures sanitaires pour vous permettre d’aborder la rentrée dans un contexte sûr et de protéger la santé de toutes et tous.

Logo

Contact

85 boulevard Saint-Germain 75006 Paris
(33) (0)1 57 27 90 00