• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

 

Master Sciences sociales parcours Politiques culturelles

Domaine : Sciences humaines et sociales
Mention : Sciences sociales
 
  • Niveau d'études visé

    BAC +5

  • Faculté

    Faculté Sociétés et Humanités

Présentation

Le parcours Politiques culturelles vise à doter les étudiants de compétences professionnelles génériques et de compétences spécifiques pour tout à la fois porter des politiques culturelles à différentes échelles (locale, nationale, internationale) au sein de diverses institutions (institutions culturelles, festivals, collectivités…) et analyser les enjeux politiques des politiques mises en œuvre. Les politiques culturelles sont appréhendées sous l’angle d’un questionnement de sciences sociales, associant sociologie de l’action, regards anthropologique et historique, mais aussi analyse des politiques publiques et sociologie de la culture, pour mieux doter les diplômé(e)s de cadres d’analyse susceptibles de leur offrir la possibilité d’œuvrer à la mise en œuvre et à l’élaboration même des politiques culturelles.

 

Lire plus

Objectifs

L’objectif du parcours « Politiques culturelles » est de former des professionnels, détenteurs d’une solide culture générale permettant de mieux fonder un dialogue avec une grande diversité de partenaires (hauts fonctionnaires, hommes politiques, artistes et professionnels de la culture) ainsi que de savoir-faire et de compétences spécifiques au secteur culturel. Au-delà de former des concepteurs, des responsables et des médiateurs des politiques culturelles locales, régionales, nationales et internationales, il s’agit de rendre les diplômés capables d’apprécier les nécessités de développement culturel d’une collectivité et de participer à l’élaboration et à la réalisation de projets qui suppose les compétences développées dans le cadre du Master : réflexivité, autonomie, ouverture internationale, inventivité, esprit critique, capacité à faire la synthèse d’informations variées et complexes, capacité de proposition et d’innovation. Capacité à travailler en équipe. Solide culture générale, historique et politique afin de mieux appréhender les pratiques culturelles, les institutions culturelles et les politiques culturelles.

Lire plus

Compétences visées

Aux côtés de compétences génériques telles que réflexivité, autonomie, ouverture internationale et inventivité, rappelées ci-dessus et indissociables de la faculté d’exercer esprit critique et autocritique, le parcours Politiques culturelles vise à doter les étudiant.e.s de compétences professionnelles spécifiques, compétences de secteur (au regard de la diversité sectorielle : théâtre, danse, musique, opéra, patrimoine, musées, expositions, cinéma, bibliothèques, archives…) et compétences de métier (au regard de la diversité des fonctions : direction, programmation, production, diffusion, communication…).

Lire plus

Ils en parlent

Elise Colin-Madan, diplômée du Master « Politiques culturelles, 2013-2014.

« Alors que je traversais une période de doutes et de tâtonnements autour de mon orientation professionnelle, le Master Politiques culturelles est venu m’apporter des repères et du sens. Aimer les arts est une chose, mais savoir pourquoi et comment conduire une politique publique de la culture en est une autre. En mêlant une approche théorique et pratique, ce Master m’a donné des clefs d’analyse et de compréhension essentiels à la pratique de mon métier (responsable de projets). Les différents enseignements m’ont permis de saisir la pertinence des enjeux culturels mais aussi le lien entre politique et culture : je sais désormais me situer dans les débats qui traversent le champ de la culture. Ce goût pour la réflexion s’est prolongé dans la réalisation d’un projet doctoral sous la direction de Laurent Fleury ("Les Clubs UNESCO : pour une politique de la citoyenneté. Désirs de culture, désirs d’engagement"), thèse qui sera soutenue en 2021. Plus généralement, cette formation m’a renforcée et fait gagner en confiance pour entrer dans la vie professionnelle : ainsi, après une expérience de quatre années en tant que directrice d’une association nationale d’éducation populaire, la Fédération Française des Clubs UNESCO, et directrice de son siège, l'Espace Cultur'Ailes (12e Arrondissement de Paris), je travaille désormais, en tant que responsable du secteur des concertations et des rencontres publiques au sein de l’Observatoire des Politiques culturelles ».

 

Anaïs Métayer, diplômée du Master « Politiques culturelles, 2010-2011

« Après un cursus en Lettres Modernes, je décidai d'intégrer le Master professionnel Politiques culturelles de Paris 7. Mon projet professionnel demeurait encore très vague, mais ce Master faisait écho avec cette envie simple qui m'habitait alors : défendre la place de l'art dans notre société. Ce désir a pu croître au fil des enseignements, tant théoriques que professionnels, du Master, jusqu'à devenir un véritable engagement. Ainsi, outre un cadre de réflexion solide sur le rôle des institutions culturelles, la formation m'a apporté une vision plurielle et nuancée des enjeux des politiques publiques de la culture. Grâce aux enseignements pratiques et au stage, j'ai peu à peu trouvé la place professionnelle qui me convenait : celle de l'accompagnement artistique. J'ai ainsi par la suite intégré, en tant qu'administratrice, la compagnie chorégraphique L'A. / Rachid Ouramdane, associée au Théâtre de la Ville de Paris jusqu'en 2016. Les approches tant historiques, sociologiques et politiques du Master m'ont permis de toujours prendre du recul sur l'aspect purement technique et gestionnaire de mon métier, ce qui me semble essentiel tant j'ai éprouvé dans la pratique combien tout accompagnement de projet culturel reposait d'abord sur une vision partagée (tant politique qu'esthétique ». Anaïs Métayer, diplômée du Master « Politiques culturelles, 2011

: Charles Bonnet, diplômé du Master « Politiques culturelles, 2019-2020.

« Formation aux enseignements théoriques des plus grands érudits, aux connaissances pratiques essentielles pour comprendre le secteur culturel ainsi que l’enjeu plus large que représente la culture pour les peuples, ces deux années de Master m’ont permis de trouver des réponses à beaucoup de mes questions. Je me sens davantage préparé pour l’avenir professionnel. Ce Master m’a donné des clés de compréhension des attentes d’un domaine pour lequel il faut se battre ».

Programme

Aux côtés de cours fondamentaux pour penser de manière pluridisciplinaire les enjeux politiques des politiques publiques en matière d’art et de culture, la logique de professionnalisation est clairement affirmée en plusieurs dispositifs :
(1) L’atelier « conduite de projet » mis en place pour ce quadriennal confie à un groupe de 2 à 4 personnes la responsabilité de concevoir et porter un projet culturel avec obligation de réalisation et restitution devant les professionnels afin de placer les étudiants en situation d’évaluation de leurs propres réalisations.
(2) La connaissance de l’environnement professionnel est assurée par une sensibilisation aux « métiers de la culture » confrontant les étudiants à des acteurs du secteur artistique et culturel qui leur présentent les compétences de métier et les compétences de secteur nécessaires à l’exercice de leurs responsabilité.
(3) L’acquisition de ces compétences de secteur et de métier est assurée par le ou les stages : une attention particulière est portée sur la définition des missions afin que celles-ci leur permettent l’exercice de responsabilités durant leur stage. L’organisation des cours en M2 repose sur un calendrier leur permettant de débuter au 1er avril de l’année universitaire pour leur offrir 5 à 6 mois pour déployer la durée de leur stage.
(4) L’organisation annuelle de Journées Diderot « Culture & Politique » auxquelles sont associés les étudiants. Ainsi, l’équipe pédagogique réalise un effort constant de mise en situation des étudiants, insérés dans les projets et réseaux professionnels.

Lire plus

Stages et projets tutorés

Les activités prévues au cours du stage doivent être en adéquation avec les enseignements dispensés. Le stage se déroule, de préférence, en deuxième année. Il est susceptible de commencer dès le mois d’avril. Il donne lieu à une évaluation par le tuteur de la structure d’accueil et à un rapport de stage.
Un suivi des stages est chaque année par une visite au sein des institutions qui ont accueilli les étudiants.
L’établissement des rapports consécutifs à ces « visites de stage » témoigne de l’adéquation forte entre l’offre de formation et les attendus des professionnels qui se déclarent satisfaits, voire très satisfaits de chaque accueil de stagiaires, débouchant parfois sur un contrat d’embauche, concrétisant cette insertion professionnelle.

Lire plus

Contrôle des connaissances

Le contrôle continu est la règle. La compensation s’effectue entre éléments constitutifs d’une unité d’enseignement et unités d’enseignement d’un même semestre.
Une note plancher de 12/20 est exigée pour le mémoire d’étape de première année.
Une note plancher de 10/20 est attendue pour le mémoire de deuxième année.
Au terme de la deuxième année, une moyenne générale de 12 correspond à une mention assez bien, une moyenne de 14 à une mention bien, une moyenne de 16 à une mention très bien.

Lire plus

Tutorat

L’adossement du parcours Politiques culturelles aux milieux professionnels constitue l’une des forces de ce parcours, par la diversité des types d’institutions mais aussi des modes de collaboration avec le Ministère de la Culture, avec de nombreuses institutions culturelles, festivals et cabinets d’ingénierie culturelle. L’adossement de Politiques culturelles aux milieux professionnels se réalise également par la série et le suivi des stages chaque année obtenus et par la constitution d’un réseau de partenaires, dans le cadre également des conventions établies pour les « conduites de projets ».

 

Lire plus

Admission

Public cible

Etudiants, dotés d’un diplôme de bac+3 du secteur des sciences humaines et sociales, souhaitant s’insérer professionnellement dans les domaines des politiques culturelles et, plus largement, de la culture.

Lire plus

Conditions d'admission

Accès en M1 :
Accès de droit en M1 dans la limite des places disponibles aux titulaires d’une Licence dans le domaine. Accès sur dossier aux titulaires d’une licence ou d’un diplôme équivalent dans un autre domaine.
Accès en M2, passerelles et choix de la spécialité :
L’accès en M2 est conditionné par l’obtention de la moyenne aux deux semestres de M1, et par la soutenance du projet de mémoire, pour lequel la note doit être supérieure à une note plancher de 12/20.

Lire plus

Pré-requis

Motivation pour l’art et la culture.
Réflexivité, autonomie, ouverture d’esprit et inventivité.
Faculté d’exercer esprit critique et autocritique.
Capacité à travailler en équipe.
Appétence pour le travail collectif (cf. conduite de projet)

Lire plus

Modalités de candidature

Candidature sur E-candidat. Deux campagnes de candidatures une en mai et  fin août .

Dossier sur E-candidat  (lettre de motivation , projet de mémoire..)  + Audition

Jusqu'en juillet : en cliquant ici

Jusqu'en septembre : en cliquant ici

 

Lire plus

Et après ?

  • 68% en 2020

    Taux de réussite (Ce taux de réussite peut être éclairé par le fait que certains étudiants choisissent de réaliser leur année de M2 « Politiques culturelles » en deux années, afin de pouvoir déployer leur stage sur plusieurs mois au sein des institutions culturelles qui le leur ont proposé et de pouvoir ainsi exercer des responsabilités dans la durée.)

Poursuite d'études

A l’issue de la première année les étudiants peuvent s’orienter vers un autre master, la préparation à un concours ou l’entrée dans la vie active.

A l’issue de la seconde année et s’ils ont satisfait aux épreuves, les étudiants se voient délivrer par le jury le diplôme de Master, mention sociologie et anthropologie assorti de la spécialité professionnelle ou recherche qu’ils auront choisie. Les titulaires d’un master recherche peuvent s’engager dans la préparation d’un doctorat, la préparation d’un concours, ou entrer dans la vie active. Les titulaires d’un master professionnel peuvent s’engager dans la vie active, la préparation d’un concours ou, le cas échéant, demander à bénéficier d’une équivalence pour s’engager dans la préparation d’un doctorat.

Le diplôme ouvre sur les métiers de l’enseignement et la recherche, les métiers de la culture, les métiers de l’intervention sociale et dans les secteurs public, parapublic, privé et l’économie sociale et solidaire. 

Lire plus

Passerelle

Le suivi de l’insertion et les passerelles entre différents secteurs ou entre différentes institutions se déploient également par le biais d’une association : Politik’Art.

La création de Politik’Art, association d’anciens diplômés de Politiques culturelles et d’étudiants préparant le diplôme, s’est constituée en 2010 afin de favoriser l’insertion professionnelle et l’usage des réseaux sociaux dans le secteur culturel. Cette association participe du déploiement de leur expérience professionnelle, tout particulièrement pour le bureau le constituant, qui se révèle chaque année porteur de projets, s’investissant dans la conception et la mise en œuvre d’événements culturels, le montage d’exposition ou l’organisation de débats. Ces activités participent directement de la professionnalisation des étudiant.e.s

Lire plus

Insertion professionnelle


Les responsabilités auxquelles ouvre le diplôme sont, entre autres, celles attachées aux emplois suivants :
- Programmateur, chargé(e) de programmation,
- Administrateur d’institutions culturelles ou de salles de spectacles,
- Responsable de service culturel,
- Responsable de service de relation avec le public,
- Chargé(e) de diffusion (spectacle vivant),
- Chargé(e) de communication avec le public, chargé(e) de relations publiques.

Lire plus

Contacts

  • Laurent Fleury

    Responsable du Master 1
    • 0157276683
    • laurent.fleury@univ-paris-diderot.fr
  • Anne Kupiec

    Responsable du Master 2
    • anne.kupiec@u-paris.fr
  • Maguy DE ALMEIDA

    Gestionnaire de Scolarité - Master 1
    • maguy.de-almeida@u-paris.fr
  • Isabelle Iborra

    Gestionnaire de Scolarité - Master 2
    • 0157276490
    • isabelle.iborra@univ-paris-diderot.fr
  • Laura Blanco

    Contact(s) Formation Continue
    • laura.blanco@u-paris.fr
  • Pauline Redondo

    Responsable de scolarité
    • pauline.redondo@univ-paris-diderot.fr
  • Vanessa Sinephro

    Coordinateur de scolarité
    • 0157276675
    • vanessa.sinephro@univ-paris-diderot.fr

A lire aussi

Formation | Université de Paris
Rencontre avec Mehdi Damerdji, nouveau VDE de la Faculté Sociétés et Humanités

Mehdi Damerdji succède à Audrey Descols aux fonctions de vice-doyen étudiant de la Faculté Sociétés et Humanités pour un mandat de deux ans. Il a pour missions principales de représenter les étudiants et de travailler avec la gouvernance et l’administration à l’amélioration des conditions d’études et de vie sur les campus d’Université de Paris.

Formation | Université de Paris
Rencontre avec Sterenn Le Cor, nouvelle VDE de la Faculté des Sciences

Sterenn Le Cor succède à Clément Cartier aux fonction de vice-doyenne étudiante de la Faculté des Sciences pour un mandat de deux ans. Elle a pour missions principales de représenter les étudiants et de travailler avec la gouvernance et l’administration à l’amélioration des conditions d’études et de vie sur les campus d’Université de Paris.

Formation | Université de Paris
Appels à projets innovants Université de Paris – NUS : date limite prolongée

Dans le cadre des appels à projets lancés en juin dernier par la National University of Singapore (NUS) et Université de Paris, l’appel pour encourager des projets innovants dans le domaine de la formation a été prolongée jusqu’au 27 octobre.

Formation | Université de Paris
La Faculté de Santé accueille l’Université d’Aarhus

Le 6 septembre, la Faculté de Santé d’Université de Paris a accueilli une délégation de l’Université d’Aarhus (Danemark) pour une journée d’échanges sur la mobilité, la formation et la recherche, et des visites de laboratoires, l’occasion pour les deux universités partenaires Circle U. d’envisager de nouvelles collaborations internationales.

  • Ajouter à la sélection

    Vous avez formations et cours sauvegardés

  • S'inscrire