• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

  • Niveau d'études visé

    BAC +5

Présentation

Programme

Sélectionnez un programme

Master Sciences sociales - Parcours : Anthropologie et ethnologie

Le Master Anthropologie et Ethnologie de l’Université de Paris propose une solide formation aux fondamentaux de l’anthropologie, à la recherche par la recherche et à l’ethnographie (terrain).

Les enseignements de Master 1 permettent une acquisition de connaissance en anthropologie sociale (les grandes thématiques classiques : parenté, religion, politique, santé, culture matérielle, etc. et les orientations contemporaines : bien-être, conflits, arts, univers sensoriels, etc.) adossés à un stage d’initiation à l’enquête de terrain (une semaine in situ).

Les enseignements de Master 2 prolongent et permettent une spécialisation des recherches en fonction des orientations choisies (thématiques et aires culturelles).

Durant ces deux années, un semestre entier est consacré au terrain de janvier à mai.

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales - Parcours : Populations et développement

  • Le parcours Populations et développement, qui accueille environ vingt étudiants par an, est une formation pluridisciplinaire articulant des compétences en anthropologie, sociologie et démographie.
  • Ce parcours, à la fois recherche et professionnel, forme des étudiants  (recherche fondamentale et appliquée) à l’analyse des grandes problématiques actuelles du développement dans les domaines de la santé, des migrations et de l’éducation. Cette formation peut être prolongée en doctorat dans différentes disciplines des sciences sociales. Elle vise également à former à des emplois d’expert du développement auprès d’institutions nationales ou internationales.
  • Le programme du Parcours est conçu en sorte que les étudiants acquièrent de solides compétences théoriques par l’étude des théories sociologiques, anthropologiques et démographiques du développement et par l’initiation aux grandes problématiques actuelles du développement.
  • Les étudiants devront aussi acquérir de fortes compétences méthodologiques, en étant formés aux méthodes d’enquêtes qualitatives (enquête par observation directe, par entretien) et quantitatives (enquête par questionnaire, analyse statistique de données). De plus, les enseignements du Parcours comprennent une formation à la maîtrise d’outils informatiques adaptés au traitement des données des sciences sociales
  • Le Parcours a également prévu l’apprentissage par les étudiants de savoir-faire professionnels indispensables à l’exercice du métier d’expert en population et développement, comme, par exemple, le montage et le management de projets de développement, l’élaboration d’une stratégie de suivi-évaluation, la production d’indicateurs permettant d’orienter et d’évaluer les actions de développement, etc.
  • La dimension internationale commune aux objectifs des enseignements du parcours Populations et développement se concrétise également par la réalisation pour les étudiants de deux enquêtes de terrain de trois mois, l’une en M1, l’autre en M2, dans un pays en développement.

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales - Parcours : Etudes et evaluation dans les secteurs de la santé et du social (EVSAN)

C’est une formation de sciences sociales appliquée aux domaines de la santé et du social, avec une ouverture internationale affirmée. Les étudiants sont formés à la recherche et aux enquêtes en sciences sociales, chaque année une enquête collective (quantitative et qualitative) est menée par les étudiants en collaboration avec un partenaire extérieur (collectivités, associations, organismes publics…). Une attention particulière est portée aux méthodologies d’analyse et d’évaluation dans les secteurs de la santé et du social. A l’issue de la formation, les étudiants peuvent définir des orientations, évaluer des programmes et construire des indicateurs et des outils d’aide à la décision.

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales - Parcours : Sociétés contemporaines : sociologie, politique, culture

La spécialité « Sociétés contemporaines : sociologie, politique, culture » est une formation généraliste, interdisciplinaire et internationale dont la vocation centrale est de transmettre les savoirs et les compétences nécessaires à la compréhension des enjeux et à l’analyse des problèmes sociaux, politiques, éthiques et culturels des sociétés contemporaines.

Une perspective commune et transversale traverse les divers enseignements de sciences sociales du parcours : problématiser de façon plurielle et complémentaire des phénomènes de société.

Optique pluridisciplinaire (sociologie, philosophie, anthropologie, économie, psychanalyse), pluralisme méthodologique et ouverture à l’international et à la comparaison sont des caractéristiques fortes de la formation qui vise à une connaissance et une compréhension des enjeux, de la une capacité d’analyse et de réflexivité utiles à la recherche comme à l’action.

Voir la page complète de ce parcours

Master Risques et Environnement / Sciences Sociales - Parcours Ingénierie des Risques et des Crises (Master - IRC)

Le Master Ingénierie des Risques et des Crises (Master - IRC) forme des experts, professionnels ou chercheurs, de l'analyse et de la gestion des risques et des crises. Porté par l’une des plus grandes universités françaises, l'Université de Paris, le Master - IRC, s’adosse à une double mention Risques et Environnement ainsi que Sciences Sociales. L'originalité du Master-IRC est d'être le seul master d'analyse et de gestion des risques et des crises à former des professionnels et des chercheurs développant réellement une double compétence, avec une formation exigeante aussi bien en sciences sociales qu'en ingénierie.

L'enseignement dispensé est pluridisciplinaire, avec une approche globale et transversale des risques et des crises. Il s'agit d'un enseignement théorique et pratique relatif aux différents outils, concepts et paradigmes d'analyse, de management et de gouvernance, qui prend appui sur les apports théoriques et méthodologiques des sciences humaines et sociales, en dialogue avec différents champs disciplinaires qui s'occupent des risques et des crises.

La voie de l'alternance est favorisée selon le rythme hebdomadaire suivant : 2 jours (lundi et mardi) de formation à l'université, et 3 jours en entreprise. Les périodes d’interruption de cours sont également dédiées à l’entreprise accueillant l’alternant.

Les enseignements du Master ont lieu au Centre des Saints Pères, 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris, au cœur du quartier Saint-Germain des-Prés, à quelques pas d'Odéon, du quartier latin et des quartiers animés de la rive gauche. Les étudiants du Master - IRC bénéficient d'un environnement stimulant. Ils bénéficient d'un encadrement soutenu par des professionnels et des enseignants chercheurs et d'un accès à un ensemble de ressources, dont la bibliothèque universitaire du centre des Saints Pères qui est une des plus riches de France dans le domaine des sciences sociales ainsi qu'à de nombreuses ressources documentaires électroniques sur place et à distance.

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales parcours Migrations, racisme, altérités

Le Master « Sociologie et Anthropologie : politique, culture et migrations » comporte une spécialité « Migrations Racisme Altérités » (MIRA) qui s’inscrit dans la continuité de l’ancienne spécialité « Migrations & Relations interethniques » (MIRI). Elle propose aux étudiant-e-s un dispositif d’enseignement spécialisé adossée à un laboratoire, l’Unité de recherches Migrations et Société (URMIS) qui regroupe des enseignants-chercheurs des Universités de Paris et de Nice-Sophia Antipolis et des chercheurs du CNRS et de l’IRD.

La spécialité MIRA est ancrée dans les champs disciplinaires de la sociologie et de l’anthropologie. En partant de l’apprentissage des outils méthodologiques et théoriques de ces disciplines, elle s’ouvre à plusieurs autres en faisant appel à des historiens, des civilisationnistes, des démographes, des géographes, des juristes et des politistes. Cette spécialité est axée sur l’analyse des situations de contact durable entre des individus et des groupes d’origines diverses, induites notamment par les migrations de populations et les circulations immatérielles. Elle se propose d’analyser les transformations dues à ces mobilités tant dans les pays de départ que dans les pays d’accueil et de transit.

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales (M2 TPICO) parcours Théories et Pratiques de l'Intervention Clinique des Organisations

 

Le M2 TPICO (Théories et Pratiques de l’Intervention Clinique dans les Organisations) se propose de décrypter la complexité croissante des problématiques contemporaines du sujet, des organisations et du travail (perte de sens, stress, burn out, souffrance au travail, RPS, désorganisation des collectifs, accompagnement du changement) et de former des étudiants (formation initiale) et des professionnels (formation continue) à l’intervention ou l’accompagnement du changement dans les lieux de travail (entreprises privées, entreprises ou institutions publiques, collectivités territoriales, associations…)

 

Privilégiant une approche clinique fondée sur la co-construction, cette posture d’intervention ou d’accompagnement, nécessite une formation pluridisciplinaire solide, fondée sur l’acquisition de clés de lecture théoriques, de ressources méthodologiques, mais également de compétences réflexives.

-  théorique : il s’agit de comprendre les organisations comme systèmes complexes humains à travers  des enjeux économiques, sociaux, culturels, technologiques, relationnels. La sociologie, les approches cliniques du travail, la psychosociologie et les perspectives historiques seront convoquées.

- méthodologique : l’intervention clinique suppose une élaboration de diagnostics des situations complexes, et la capacité à construire des préconisations dans une démarche de co-construction du sens  avec les acteurs concernés. Cette formation ne propose pas d’« approche solution », mais offre un étayage permettant aux étudiants de construire leurs dispositifs d’intervention.

- réflexif  : tout au long de l’année, la formation propose plusieurs espaces individuels et collectifs  d’implication permettant d’éprouver, construire et élaborer une posture professionnelle d’intervention clinique.

 

Un stage ou une mission obligatoire permet de compléter la formation, en constituant un terrain d’expérimentation effective du métier et de l’ensemble des acquisitions de la formation.


Au plan épistémologique, la formation TPICO s’appuie sur l’expérience de l’intervention psychosociologique et les apports de la sociologie clinique. La posture clinique qui traverse ces deux approches suppose que l’on ne se limite pas à l’exploration des données objectives, des réalités structurelles, mais que l’on cherche également à éclairer le sens que les acteurs eux-mêmes donnent à ces données. Aussi les objets d’analyse vont de la réalité la plus concrète (directement observable) au vécu subjectif de celle-ci (les représentations, la portée symbolique…).  C’est sur la base de la compréhension de ces deux dimensions que l’intervenant clinique pourra mettre en œuvre un diagnostic partagé des situations organisationnelles et travailler à l’élaboration de solution.

 

TPICO est une formation de niveau M2 qui s’appuie étroitement sur les recherches et travaux menés au Laboratoire de Changement Social et Politique dans une perspective ouverte par la sociologie clinique et la psychosociologie.

Présentation de l’équipe pédagogique :

 

La formation est assurée par une équipe pédagogique composée pour moitié de chercheurs intervenants (universitaires de Paris Diderot) et de professionnels de l’intervention, également impliqués dans la recherche. Cette composition conjointe traduit cette volonté du master TPICO d'articuler la réflexion et la pratique, la théorie et l'expérience.

l  René BADACHE , Sociologue, intervenant théâtre forum.

l  Catherine BESSE, Consultante et psychosociologue.

l  Frédéric BLONDEL , Maître de conférence en sociologie. Université Paris Diderot.

l  Marie-Anne DUJARIER, professeur de sociologie. Université Paris Diderot.

l  Laurent FLEURY , Professeur de sociologie. Université Paris Diderot.

l  Vincent de GAULEJAC , Professeur émérite de sociologie. Université Paris Diderot.

l  Florence GIUST-DESPRAIRIES , Professeur émérite. Université Paris Diderot.

l  Anne-Sylvie GREGOIRE, Psychologue du travail.

l  Fabienne HANIQUE , Professeur de sociologie. Université Paris Diderot

l  Clarisse LECOMTE, Maître de conférence associé, Université Paris Diderot Paris 7, psychosociologue.

l  Florence OUALID, Consultante et psychosociologue.

l  Mourad SASSI, Consultant et psychosociologue

 

A cette équipe pédagogique s'ajoutent des intervenants extérieurs :

l  Christophe NIEWIADOMSKI , professeur des universités- Université Lille 3

 

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales parcours Sociologie clinique et psychosociologie

Le Master « Sociologie clinique et psychosociologie » est composé d’un Master 1 et de deux Master 2. Le premier, présenté ci-dessous prépare aux métiers de la recherche ; l’autre, TPICO, prépare aux métiers de l’intervention dans les organisations.
Ce parcours de Master est adossé à deux traditions intellectuelles : la sociologie clinique, dans le sillage des travaux de Vincent de Gaulejac, d’une part ; et la psychosociologie d’inspiration psychanalytique, d’autre part. L’une et l’autre sont attentives à l’articulation des processus sociaux et des processus psychiques.
L’approche clinique qui traverse ces deux traditions a pour caractéristique d’associer les sujets à l’exploration des déterminants sociopsychiques de leur situation et à la manière dont ils en répondent par une activité tendue vers la production de sens. La co-interprétation des faits sociaux par celles et ceux qui les vivent et le chercheur-intervenant se fait dans une visée de production de connaissance et de transformation sociale.
Ce Master forme des chercheurs et des intervenants à l’analyse des sociétés contemporaines. Tous les objets peuvent être explorés : travail, migration, sport, militance, genre, santé, enfance, culture…


L’enseignement bénéficie de l’expérience en recherche et des interventions réalisées au Laboratoire de Changement Social et Politique (LCSP), mais aussi dans le réseau international de sociologie clinique (RISC).
Cette formation est ouverte aux étudiants de formation initiale comme en formation continue.

 

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales parcours Genre et changement social et politique : perspectives transnationales

Dans la continuité de notre ancienne formation en Genre et développement, mais dans un esprit plus fortement tourné vers la recherche et dans une perspective internationale assumée, le CEDREF propose depuis 2014, une spécialité visant à doter les étudiant-e-s de diverses origines universitaires, professionnelles et géographiques, de solides connaissances dans le domaine du genre, des études féministes et des perspectives transnationales.

Incluant les développements théoriques les plus récents dans le domaine du genre et des rapports sociaux de sexe, les spécificités et les points forts de cette spécialité sont :

- un regard transnational, afin de préparer les étudiant-e-s à analyser la réalité mondialisée, à partir du local mais en continuité avec le global, et au-delà de l’Hexagone
- l’accent mis sur les perspectives post-coloniales et décoloniales, avec l’étude d’auteur-e-s du Nord mais aussi du Sud global, anglophones et hispanophones notamment
- la prise en compte décidée de l’intersectionnalité et de l’imbrication des rapports sociaux de sexe, race et classe, ainsi que les interrogations émergentes autour du corps et de la sexualité 
- une attention particulière accordée à l’épistémologie, à l’éthique de la recherche et aux problématiques soulevées par le caractère situé du point de vue des chercheur-e-s et des sujets d’étude
- une approche pluridisciplinaire (sociologie et anthropologie, mais aussi sociologie politique, histoire, géographie, économie, psychologie)

Cette formation est adossée au Centre d'Enseignement, de Documentation et de Recherche pour les Etudes Féministes - CEDREF.

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales parcours Sociologie et philosophie politique

Le Master Sciences sociales comporte un parcours recherche Sociologie et philosophie politique. Ce parcours propose une formation aux étudiants-es désireux-se d’inscrire leurs recherches dans la tradition intellectuelle d’une interrogation toujours renouvelée sur le politique. Ce parcours offre un dispositif d’accueil : le Laboratoire de Changement Social et Politique, LCSP, équipe d’accueil de l’Université de Paris. Ce domaine connaît actuellement un regain significatif d’intérêt accompagné d’une série de questionnements sur la modernité politique et ses conditions sociales. Les étudiants-es du parcours peuvent librement choisir d’inscrire leur recherche dans une seule discipline en Sociologie ou en Philosophie politique ou de se situer au croisement des deux disciplines.
L’attractivité nationale et internationale du parcours Sociologie Philosophie Politique tient surtout à la singularité de son offre tant au plan régional que national caractérisée par
-son double ancrage empirique et théorique qui permet de problématiser les thématiques transversales de la sociologie critique comme les objets émergents dans le champ social, économique et politique ;
-son insistance sur les enjeux critiques des utopies, les évolutions de la globalisation, la normativité cosmopolitique et leq nouvelles subjectivations micropolitiques ;

Voir la page complète de ce parcours

Master Sciences sociales parcours Politiques culturelles

Le parcours Politiques culturelles vise à doter les étudiants de compétences professionnelles génériques et de compétences spécifiques pour tout à la fois porter des politiques culturelles à différentes échelles (locale, nationale, internationale) au sein de diverses institutions (institutions culturelles, festivals, collectivités…) et analyser les enjeux politiques des politiques mises en œuvre. Les politiques culturelles sont appréhendées sous l’angle d’un questionnement de sciences sociales, associant sociologie de l’action, regards anthropologique et historique, mais aussi analyse des politiques publiques et sociologie de la culture, pour mieux doter les diplômé(e)s de cadres d’analyse susceptibles de leur offrir la possibilité d’œuvrer à la mise en œuvre et à l’élaboration même des politiques culturelles.

 

Voir la page complète de ce parcours

A lire aussi

Formation | Université de Paris
Enquête sur le suivi des cours et le vécu des évaluations à l’issue du premier confinement – Juin 2020

Formation | Université de Paris
Conditions d’études pendant le confinement : résultats d’enquêtes menées dans d’autres universités

Formation | Université de Paris
Calendrier Parcoursup 2021 : accompagnez vos étudiants en réorientation

Depuis le 20 janvier, les étudiants peuvent s’inscrire et formuler leurs vœux sur Parcoursup. Retrouvez en détail le calendrier de la plateforme pour vous aider à accompagner vos étudiants qui souhaitent se réorienter.   

Formation | Université de Paris
Tout savoir sur les JPO 2021

En 2021, venez découvrir les formations post-bac d’Université de Paris lors de nos Journées Portes Ouvertes virtuelles.

  • Ajouter à la sélection

    Vous avez formations et cours sauvegardés

  • S'inscrire