test

Master Droit de la santé - Parcours : Comparative health law

Domaine:Droit, Economie, Gestion

Parcours: Comparative health law

  • Voir la page en français
  • Crédits ECTS

    120 crédits
  • Niveau d'études visé

    BAC +5
  • Durée

    2 ans
  • Langue(s) des enseignements

    Français, Anglais

Présentation

La spécialité « Droit comparé de la santé / Comparative health law » est co-habilitée avec deux autres universités étrangères également leader en droit de la santé : l’Université de Neuchâtel (Suisse) et King’s College de Londres (Royaume-Uni) dans le cadre d’une convention signée en mars 2016 entre les 3 partenaires. Cette spécialité vise à permettre à des étudiants juristes d’accéder à une formation leur offrant une vision comparée du droit de la santé. Il s’agit d’un diplôme bilingue français-anglais.

Ce Master bilingue français-anglais répond à une nécessité de former des juristes aptes à travailler efficacement dans le cadre de cette coopération internationale accrue. Il permettra d’ouvrir les portes aux étudiants de toutes les professions juridiques relatives au droit de la santé tant au niveau national, qu’européen et international.
La mise en commun des ressources académiques de ces trois Universités permet d’offrir un Master en droit comparé de la santé d’une qualité probablement inégalable. Les étudiants qui suivront ce Master bénéficieront ainsi d’un enseignement du plus haut niveau, dispensé en français et en anglais, qui leur permettra d’appréhender d’autres systèmes juridiques et d’autres systèmes de santé publique. A travers les semestres passés successivement à Paris, Neuchâtel et Londres, ils auront en outre l’opportunité de découvrir d’autres cultures et d’acquérir l’ouverture d’esprit et la flexibilité indispensables à l’avancement d’une carrière dans le monde professionnel actuel.

Objectifs

Les orientations scientifiques de la spécialité « Droit comparé de la santé » ont pour ambition d’asseoir une culture juridique comparée de droit de la santé sur des bases théoriques solides, enseignées dans trois universités ayant développé un secteur de compétence important en droit de la santé ou en éthique (King’s College) et d’appréhender de manière opératoire des questions juridiques propres aux interventions et missions du juriste en droit de la santé dans un monde globalisé.

A l’issue de la formation, les diplômés de la spécialité master comparative health law auront acquis une bonne connaissance de l’environnement international de la santé et des systèmes de santé étrangers leur permettant de mener des analyses comparées sur des problématiques spécifiques du droit de la santé. Ils auront en outre acquis des compétences linguistiques leur permettant d’être des juristes opérationnels en droit de la santé aussi bien en langue anglaise qu’en langue française.

Savoir-faire et compétences

A l’issue de la formation les étudiants juristes de la mention doivent avoir acquis les compétences suivantes :

- aptitude à la conception et à la rédaction de notes de synthèse et de consultations sur des thématiques de leur spécialité

- aptitude à la conception de dossiers d’actualités ou d’études thématiques

- aptitude à la rédaction de contrats dans les domaines de leurs spécialités

- aptitude au travail rapide de recherches documentaires, législatives, de doctrine et de jurisprudence

- maîtrise de l’argumentation orale et du débat juridique contradictoire (jeux de rôles à travers des exercices de plaidoiries)

- maîtrise de l’expression en public

- aptitude à mener une négociation

- aptitude au travail en groupe

- aptitude à mener une recherche approfondie sur des questions de droit de la santé

 

Niveau d'entréeBac+3

Modalité(s) de formation

  • Formation initiale
  • Formation continue

Validation des Acquis de l'Expérience : Oui

Langue(s) des enseignementsFrançais, Anglais

Stage (En M1 = 2 mois minimum / En M2 = Variable)

Stage à l'étrangerOptionnel

Précision du rythme

En Master 1 = 312 h CM (hors stage) / En Master 2 = 60h CM (hors stage) + 1 mémoire

Pour le M1 : 1 semestre à Paris puis 1 semestre à Neuchâtel (Suisse)

Pour le M2 : 1 semestre obligatoirement à Londres (Royaume-Uni)

Sites web international
Site web admission

Lieu d'enseignement

Programme

Organisation de la formation

La spécialité « Droit comparé de la santé / Comparative health law » est organisée sur les 4 semestres avec des enseignements dont la spécialisation est non seulement progressive mais tient compte également des spécificités et des points forts des universités (par ex. enseignement des produits de santé à l’Université Paris Descartes, enseignement de la bioéthique au King’s College et enseignements du dopage ou du droit des progrès scientifiques à l’Université de Neuchâtel).

Les enseignements du 1er semestre sont dispensés à Paris, les enseignements du second semestre sont dispensés à Neuchâtel. Les enseignements du troisième semestre sont dispensés à Londres. Pour le quatrième semestre, l’étudiant est tenu de rédiger un mémoire.

 

Stages

En M1 = durée minimum de 2 mois / En M2 = Variable

Stage possible jusqu'au 31 août de l'année universitaire en cours

Dans les domaines suivants :

Par exemple des cabinets d’avocats spécialisés en droit médical, compagnies d’assurance, institutions de santé, établissements de soins, agences sanitaires, laboratoires pharmaceutiques

 

Contrôle des connaissances

En M1 = 2 sessions : contrôle continu / écrit / oral / écrit-oral

En M2 =

1 session unique : contrôle continu / écrit / oral

Aménagements particuliers

Étudiants sportifs de haut niveau : fournir le justificatif de l'Université Paris Descartes (cf. http://www.suaps.univ-paris5.fr/HAUT-NIVEAU-et-ASSOCIATION-SPORTIVE)

- Étudiants en situation de handicap : vous pouvez prendre contact avec le service Accompagnement Santé & Handicap par mail sur accueil.ash @ parisdescartes.fr ou par téléphone au 01 76 53 17 64.

Admission

Etudiants

Responsable entreprise

Salarié - profession libérale

 

Conditions d'admission

En M1 = Tous les étudiants actuellement en L3 Droit ou titulaires d’un diplôme équivalent à la licence peuvent candidater pour un cursus complet de master (1ère et 2ème année = M1+M2) à Paris Descartes, soit un parcours au sein d’une mention de Master.

En M2 = Tous les étudiants en M1 CHL itinéraire international peuvent candidater en Master 2 à Paris Descartes.

Le niveau minimum requis en anglais et en français pour les étudiants dont l’une de ces langues n’est pas leur langue maternelle est C1.

+ conditions d’admission des partenaires

Pré-requis

En Master 1 = Licence ou autre BAC+3 ou validation d'acquis personnels et professionnels (VAPP D. 23/08/1985) ou validation d’acquis de l’expérience (VAE Décret n° 2002-590 du 24 avril 2002).

En Master 2 = Master 1 ou autre BAC+4 ou validation d'acquis personnels et professionnels (VAPP D. 23/08/1985) ou validation d’acquis de l’expérience (VAE Décret n° 2002-590 du 24 avril 2002).

Le M1 CHL international est-il un pré-requis ?

Modalités de candidature

Fournir les pièces demandées, dont impérativement =

- Lettre de motivation (document obligatoire)

- Curriculum vitae complet (document obligatoire)

- Photocopies des relevés de notes bac et post bac (documents obligatoires)

- Certification français et/ou anglais

- Dossier VAPP85 ou VAE (le cas échéant)

Dépôt de candidature  en ligne sur la plateforme

Plus d’informations sur www.droit.univ-paris5.fr/SCOLARITE/Candidature-en-Master

 

Et après ?

Poursuite d'études

En Master 1 = Possibilité d’intégrer le M2 CHL ou un autre M2

En Master 2 = Les étudiants peuvent souhaiter s’orienter dans le secteur de la recherche afin de réaliser une thèse de doctorat spécialement dans le domaine du droit de la santé.

 

Passerelles

En Master 1 = Il existe des passerelles au sein des différents masters de droit de l’Université Paris Descartes permettant à un étudiant ayant fait un M1 dans une autre mention de pouvoir candidater dans les spécialités des M2 droit de la santé.

En Master 2 = Fin du cursus ou candidature à un autre M2

  

Insertion professionnelle

A l’issue de la formation, les diplômés de la spécialité master comparative health law auront acquis une bonne connaissance de l’environnement international de la santé et des systèmes de santé étrangers leur permettant de mener des analyses comparées sur des problématiques spécifiques du droit de la santé. Ils auront en outre acquis des compétences linguistiques leur permettant d’être des juristes opérationnels en droit de la santé aussi bien en langue anglaise qu’en langue française.

Les connaissances et compétences acquises ouvrent des débouchés professionnels dans l’administration en santé, les secteurs hospitaliers publics et privés, les cabinets de conseils, les organismes d'assurance-maladie obligatoire ou d'assurance santé complémentaire, les industries de santé, les agences et administrations sanitaires ou les organisations internationales spécialisées dans le champ de la santé.

Les étudiants peuvent également souhaiter s’orienter dans le secteur de la recherche afin de réaliser une thèse de doctorat spécialement dans le domaine du droit de la santé.

 

International

Poursuite d'études à l'étranger

Après le M1 =

- Imposée dans le cas de la continuité en M2 CHL car le S3 se déroule au King’s College à Londres (Royaume Uni).

- Si une autre voie que celle du M2 CHL est privilégiée, la poursuite d’études à l’étranger est possible.

Après le M2 =

Possible selon les choix personnels de l’étudiant

 

Mobilité internationale

Obligatoire car le S2 s’effectue à l’étranger à Neuchâtel (Suisse) et le S3 s’effectue à l’étranger à Londres (Royaume-Uni)

Contact(s)

Composante(s)

Lieu(x) de la formation

  • Malakoff - Porte de Vanves
  • Campus Saint Germain des Prés

Contact(s) administratif(s)

  • Tél : 01 76 53 44 21

    Email : scolarite.master @ droit.parisdescartes

A lire aussi

Formation | Université de Paris
Une nouvelle piste possible pour expliquer les cas graves de la Covid-19

Dans la lutte contre la Covid-19, la compréhension des mécanismes menant à des formes graves de la maladie est un enjeu majeur. Si de nombreuses pistes sont actuellement explorées, des chercheurs d’Université de Paris, de Sorbonne Université, de l’Inserm et du CNRS, ont émis une hypothèse originale, selon laquelle une altération des défenses antioxydantes associée à une proportion anormalement élevée de neutrophiles (globules blancs) expliquerait l’évolution de la maladie vers ses formes les plus graves. Cette hypothèse en cours de validation a fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Reviews Immunology le 10 août dernier.

Formation | Université de Paris
Nouveau ! L’espace Carrière des étudiants

Université de Paris se dote d’une nouvelle plateforme d’aide à l’insertion professionnelle, en partenariat avec JobTeaser.

Formation | Université de Paris
Les BU rouvrent leurs portes

Les bibliothèques Grands-Moulins, Sciences, Bichat, Cochin, Cordeliers, Necker,  Villemin, Montrouge, Garancière, BIU Santé – Médecine, BIU Santé – Pharmacie, Jeanne-Chauvin, Henri-Piéron, SHS et STAPS vous accueillent dans le respect des consignes sanitaires en vigueur à Université de Paris.

Formation | Université de Paris
[Mesures sanitaires] Gestes barrières, respectons-les !

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19, Université de Paris met en place des mesures sanitaires pour que chacun et chacune puisse enseigner, travailler et étudier dans un environnement sûr et protégé.

Logo

Contact

85 boulevard Saint-Germain 75006 Paris
(33) (0)1 57 27 90 00