• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

 

Master Génétique

Domaine : Sciences, Technologies, Santé
Mention : Génétique
 
  • ECTS

    120 crédits

  • Niveau d'études visé

    BAC +5

  • Durée

    2 ans

  • Faculté

    Faculté des Sciences

  • Langue des enseignements

    Français, Anglais

Présentation

Le master de Génétique offre une formation scientifique de pointe qui ouvre les portes du monde professionnel dans les secteurs public et privé. Il constitue la seconde et la troisième année du Magistère Européen de Génétique et fait partie de l’Ecole universitaire de Recherche (EUR) G.E.N.E. (Genetics and Epigenetics New Education).

Créée dans le cadre du troisième programme des Investissements d’avenir (PIA3), L’EUR G.E.N.E. a pour mission de former ses étudiants aux défis futurs en génétique et en épigénétique. Son ambition est de proposer un programme de formation d’excellence combinant un enseignement et une expertise en recherche de premier plan. L’EUR G.E.N.E. est co-portée par 3 piliers d'excellence en formation et en recherche situés à Paris : Université de Paris, le CNRS et l’INSERM.

Articulée autour du Magistère Européen de Génétique et de ses partenaires, l’EUR G.E.N.E. a pour objectif de rapprocher l’Enseignement supérieur et la Recherche : elle couvre l’ensemble de la formation du Master et du Doctorat, accompagne jusqu’en post-doctorat et intègre une dizaine d’instituts de recherche et unités reconnues pour leur excellence.


Le Master Européen de Génétique, en associant un socle solide de connaissances, un parcours à la carte, des stages longs en France et à l’étranger, et un suivi personnalisé, offre les clés pour devenir un.e professionnel.le de la recherche en biologie, sachant analyser, concevoir, et s’adapter au travail en laboratoire ou en entreprise.

 Voir le site web de la formation : www.magisteregenet.univ-paris-diderot.fr

Les enseignements du Master sont dispensés dans plusieurs lieux :

Université de Paris, campus des Grands Moulins, Hôpital Saint Louis, Faculté de Pharmacie de Paris, Hôpital Bichat, Collège de France, Institut des Cordeliers, Institut Curie, Museum national d’histoire naturelle, hôpital Robert Debré, Institut Pasteur. Les cours Erasmus ayant lieu pendant le Master 2 sont dispensés dans les universités partenaires en Italie (Rome, Florence, Milan, Padoue, Trieste), Espagne (Barcelone) et Grèce (Athènes).

Lire plus

Objectifs

Les UE obligatoires permettent d’approfondir différents aspects fondamentaux ou techniques de la génétique, ainsi que de la Biologie Moléculaire. En outre, de multiples UE ou modules optionnels permettent à nos étudiants d’élargir leurs connaissances et compétences à d’autres domaines, leur offrant ainsi un parcours hautement personnalisé et multidisciplinaire en sciences de la vie. Enfin, le Master de Génétique a particulièrement développé les échanges internationaux en sciences de la vie et la professionnalisation via 11 mois de stage en France ou à l’international.

Lire plus

Compétences visées

  • Connaissances disciplinaires, méthodologiques et techniques en génétique et en sciences de la vie
  • Collecte et analyse de données multiples, notamment des données génomiques, transcriptomiques et protéomiques
  • Formaliser et construire des raisonnements scientifiques, élaboration de systèmes d’hypothèses et de schémas expérimentaux associés
  • Concevoir un programme de recherche dans une entité publique ou privée, réaliser des échéanciers de projets de recherche et un budget associé
  • Mener une recherche documentaire et bibliographique, avec analyse critique et synthétique
  • Diffuser les résultats d’une recherche et les débattre, dans un format académique
  • Utiliser les médias sociaux pour une communication scientifique grand public
  • Appliquer les lois bioéthiques concernant la génétique dans les différentes phases d’un projet de recherche (conception, conduite, exploitation des résultats)
  • Communication scientifique orale et écrite en anglais et en français.
  • Constitution d’un réseau professionnel étoffé, en France et à l’étranger
Lire plus

Ils en parlent

Y.J. , Chargé de recherche chez Bio-rad technologies, USA

Ma formation m'a énormément aidé tout au long de mon parcours, et continue à m'aider aujourd'hui.
Trop souvent, je rencontre des médecins, chimistes voire biochimistes qui regardent un peu de haut la biologie moléculaire comme une discipline "facile a acquérir sur le tas", mais lorsqu'ils sont confrontés à la réalité de la recherche dans ce domaine, ils découvrent vite leurs limites par rapport a quelqu'un qui a été plus formé de façon plus spécialisée. 

A.N., médecin, responsable export dans une PME qui vend des dispositifs médicaux

"Le monde de la recherche en biologie m’a appris la rigueur qui n’est pas toujours présente dans les études faites par les médecins. Ma formation au Magistère m’a clairement donné les connaissances scientifiques nécessaires pour appréhender n’importe quel domaine des biotechnologies plus même que ma formation initiale de Pharmacie. Aujourd’hui je suis dans les dispositifs médicaux, demain je peux travailler dans la biologie intégrative!"

D.T. Attachée de recherche clinique

"Ce que j'ai pu exploiter de ma formation :

- une « adaptabilité scientifique »: nous devions analyser des articles de différents domaines sur différents modèles : c'est avant tout une démarche d'ouverture
- Nous devions énormément communiquer dans le cadre de présentation d'article, ce qui nous a appris à délivrer une information claire
- une méthodologie scientifique"

Programme

Année de Master 1

Le semestre 1 est constitué d’UE obligatoires donnant aux étudiants un socle commun de connaissances en génétique, épigénétique, génomique, régulation de l’expression génique, développement, biologie cellulaire, analyse des données massives (-omiques) par l'utilisation d'outils bioinformatiques. Ces UE permettent aussi de développer des capacités essentielles à une future carrière professionnelle, formant les étudiants à l’analyse critique de données scientifiques, la synthèse, la présentation orale, le travail en groupe, l’écriture et la conception de projets ou de travaux de synthèse.

Le semestre 2 est un parcours personnalisé via un large choix de modules optionnels, et d’un stage de recherche de 5 mois à l’étranger (majoritairement en Amérique du Nord). L'UE de tronc commun "Académie Vivante" faisant un lien entre Arts et Sciences s'ajoute aux UE optionnelles.

Année de Master 2

Le semestre 3 du Master est hautement personnalisé. Les étudiants ont 1 UE obligatoire (un travail bibliographique à présenter sous forme d’un cours), 1 module Erasmus à choisir parmi 6 possibilités, et des modules à choix parmi 30 modules proposés par le master (modules MEG), 9 cours présentés par l’Institut Pasteur ou des modules externes au master de génétique. Les modules MEG, faisant intervenir des spécialistes du domaine traité, sont organisés par des chercheurs et enseignants-chercheurs issus d'instituts de recherche internationalement reconnus (Institut Pasteur, IJM, EDC, Cochin, Necker, Curie, IUH, etc.).

Les étudiants ont également la possibilité de suivre une partie du S3 (15 ECTS) dans une université partenaire dans le cadre des doubles diplômes mis en place avec les universités de Milan, Padoue, Trieste et Rome.

Le semestre 4 correspond au stage de recherche de 6 mois dans une des 300 équipes d’accueil validées par l’équipe pédagogique sur la base de leur excellence scientifique, hautes capacités d’encadrement et large répartition dans diverses écoles doctorales. Ce travail de recherche au cours du stage de M2 donne lieu à la rédaction d’un rapport et d’une présentation devant un jury.


Description des UE

UE du semestre 1

UE1 - Génomique Fonctionnelle et Génétique Humaine : aspects  essentiels  de  la  génomique (structure et évolution  des génomes, méthodes d'analyse notamment bioinformatiques). La  variabilité  génétique  humaine  est  particulièrement  mise  en  avant  de  façon  à aborder les notions essentielles de diversité au sein de populations et de causalité vis-à-vis de maladies.

UE2 - Régulation de l’expression génique et épigénétique : les concepts fondamentaux de la régulation de l'expression génique et de fluidité des génomes sont abordés en prenant comme exemple des travaux de recherche actuels

UE3 - Génétique du développement : concepts fondamentaux de  la  biologie  du  développement, avec une approche comparative multi-organismes, permettant d’intégrer, quand cela est possible, une dimension évolutive et écologique.

UE4 - Biologie et pathologies moléculaires et cellulaires : bases moléculaires de processus cellulaires comme le trafic intracellulaire, le métabolisme des lipides, l'apoptose... et leur altération dans certaines pathologies. Les méthodes mises en oeuvre pour étudier ces processus sont discutées

UE5 - L’objectif de cet enseignement est d’intégrer les approches de génétique, génomique et biologie moléculaire, à l'analyse des données biologiques massives (séquençage des génomes, transcriptomes, protéomes,...). Les méthodes et outils d'analyse y sont enseignés. Les étudiants apprennent notamment les langages informatiques Unix et R ainsi que des outils informatiques métiers dédiés à ces analyses. Ces enseignements sont dispensés sous la forme de projets. Cet enseignement a bénéficié d'un financement spécifique de l'EUR GENE et de la Région Ile-de-France qui a permis la mise en place d'un serveur dédié à de telles analyses.

UE6 - Projet de Recherche : Les étudiants apprennent à écrire un projet de recherche pour l'obtention d'un financement pour un projet de deux ans. Les étudiants sont encadrés par un tuteur qui est un directeur de recherche ou un chercheur expérimenté.

UE7 à 10 - Travaux pratiques : les étudiants suivent un TP parmi les 4 possibles : Régulations épigénétiques, Biologie de la Différenciation cellulaire, Biologie Moléculaire Végétale, Génétique du Développement de la Drosophile

UE11 - Communication Scientifique : Ce  module  a  pour  objectif  de  vous  familiariser  avec  plusieurs moyens  de  diffusion  de  l’information  scientifique (l’article scientifique, le résumé et le blog). Les étudiants assisteront notamment à un atelier d’écriture, puis réaliseront un billet de blog ; celle-ci sera faite de manière progressive par des allers/retours entre les étudiants, les enseignants et des blogueurs.

UE du semestre 2

UE12 (obligatoire) - Académie Vivante : une approche innovante de l'enseignement à l'interface des Arts et de la Science, en collaboration avec Bétonsalon, centre d'art et de recherche.

UE13 à 32 optionnelles : les étudiants choisissent 6 options parmi une liste de 20 : Cellules Souche et Thérapie Génique, Diversité et évolution des systèmes génétiques, Du gène à la physiologie, Fluidité génétique, Génétique humaine et pathologies, Génétique humaine méthodologique, Génomique-Bioinformatique, Imagerie Cellulaire, Immunologie : des bases à la physiopathologie, La génétique à l’heure de la génomique, Les ARN non-codants chez les métazoaires et chez les plantes, Mécanismes Epigénétiques: des organismes modèles à l’Homme, Microbiologie, Neurosciences, Oncogénèse, Plasticité et évolution du développement, Recherche et Développement en Entreprise, Mathematical modeling for biologists, Stabilité des génomes et des épigénomes, Virologie

UE33 - Stage : les étudiants effectuent un stage de 5 mois (avril - août) dans un laboratoire de recherche. Ces stages se passent sauf exception à l'étranger, et pour la plupart aux Etats-Unis d'Amérique (New York University, Cold Spring Harbor Laboratory, Albert Einstein College of Medicine, Harvard University, Cornell Medical School, St-Jude Children's Research Hospital-Memphis, Yale University, University of California San Francisco, University of California San Diego,...). Un mémoire est écrit à la fin du stage suivi d'une soutenance.

Année de Master 2

UE du semestre 3

Le S3 (30 ECTS) est hautement modulable

UE obligatoire (5 ECTS) - travail bibliographique à présenter sous forme d’un cours

UE obligatoire (4 ECTS) - module Erasmus d’une semaine à choisir parmi 7 possibilités (Milan, Trieste, Padoue, Barcelone, Athènes, Florence, Rome)

UE à choix (21 ECTS) : un grand choix de modules est ici proposé afin que le parcours soit personnalisable.

-          30 modules sont proposés par le master de génétique dans les domaines de la génétique, génétique évolutive, épigénétique, développement, analyse de données massives, cellules souches, cancérologie, biologie cellulaire, neurologie, microbiologie, création d’entreprise.

Les modules MEG, faisant intervenir des spécialistes du domaine traité, sont organisés par des chercheurs et enseignants-chercheurs issus d'instituts de recherche internationalement reconnus (Institut Pasteur, IJM, EDC, Cochin, Necker, Curie, IUH, etc.).

-          9 cours proposés par l’Institut Pasteur sont accessibles (Mouse Genetics, Advanced Immunology, Molecular Biology of the Cell, Génétique et Epigénétique Moléculaires, Analyse des Génomes, Development and plasticity of the nervous system, Rôles multiples de l’ARN, Human population genomics and genetic epidemiology, Principles and applications of fluorescence microscopy).

-          Modules externes au master de génétique (maximum de 6 ECTS).

Les étudiants ont également la possibilité de suivre une partie du S3 (15 ECTS) dans une université partenaire dans le cadre des doubles diplômes mis en place avec les universités de Milan, Padoue, Trieste et Rome.

UE du semestre 4

Le S4 (30 ECTS) correspond au stage de recherche de 6 mois dans une des 300 équipes d’accueil validées par l’équipe pédagogique sur la base de leur excellence scientifique, hautes capacités d’encadrement et large répartition dans diverses écoles doctorales. Ce travail de recherche au cours du stage de M2 donne lieu à la rédaction d’un rapport et d’une présentation devant un jury.

Lire plus

Stages et projets tutorés

M1 : stage de recherche de 5 mois à l’étranger (majoritairement en Amérique du Nord).

M2 : stage de recherche de 6 mois, généralement en France dans une des 300 équipes d’accueil validées par l’équipe pédagogique pour les étudiants scientifiques, à l’étranger pour les étudiants des formations médicales.

Le projet de recherche (UE6) est encadré par un tuteur qui est le chef d'une équipe de recherche ou bien un chercheur expérimenté. L'étudiant apprend à rédiger auprès de cet encadrant un projet de recherche dans le cadre d'une demande fictive de financements.

Lire plus

Contrôle des connaissances

Les UE du Master de Génétique fonctionnent pour la plupart en combinant contrôle continu et examen terminal. Les UE de stages sont évaluées à partir d'un mémoire, d'une soutenance et d'un avis de l'encadrant.

Lire plus

Admission

Public cible

M1 :

Étudiants issus d'une licence en Sciences de la Vie incluant des enseignements poussés en Génétique et Biologie Moléculaire.

M2 :

- étudiants issus d'un M1 en Sciences de la Vie incluant des enseignements poussés en Génétique et Biologie Moléculaire.

- médecins et pharmaciens ayant suivi une formation à la recherche dans le domaine de la génétique (avoir fait au moins un stage en Génétique est fortement recommandé)

Lire plus

Conditions d'admission

Être accepté à l'issue de l'examen du dossier et d'un entretien avec le jury d'admission.

Lire plus

Pré-requis

Avoir étudié les concepts fondamentaux de Génétique Formelle et de la Biologie Moléculaire est un prérequis.  Avoir acquis les notions de bases de la Génétique des Populations, lors de cours suivis en licence ou bien par un travail personnel en amont, sera un réel plus pour la réussite en M1.

Lire plus

Modalités de candidature

Vous devez compléter un dossier en ligne sur le site e.Candidat de l'Université de Paris en M1 du Master de Génétique. L’acceptation d’inscription des étudiants en M1 se fait sur une pré-sélection basée sur l’examen du dossier suivie d'un entretien. L’entretien se fait via Zoom tant que les procédures de distanciation physique sont maintenues ; l'entretien à distance est la règle de base pour les étudiants hors métropole ou à l’étranger. Si vous êtes ressortissant de l’Union Européenne hors France ou si vous résidez dans un pays hors procédure CEF (Candidater à des Etudes en France), quelle que soit votre nationalité, vous suivez également cette procédure.

Si vous n’êtes pas ressortissant de l’Union Européenne et vivez dans un des 46 pays faisant partie de la procédure CEF vous devez postuler via Campus France pour obtenir un visa et vous inscrire à l’Université.

Lire plus

Et après ?

  • 99 %

    Taux de réussite

Poursuite d'études

Poursuite d’études : 88 % (dont 72 % en Doctorat en France, 23 % en Doctorat à l’étranger, 5 % dans d’autres formations)

 

Lire plus

Insertion professionnelle

Après un doctorat : Chercheur, Chargé de recherches, directeur de recherches, enseignant-chercheur, ingénieur de recherche, chef de produits, consultant, conseiller, communication scientifique CEO start-ups.

Pour plus de détails :

http://www.magisteregenet.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article7#top

 

Domaine et/ou Secteur d’activité

Activités spécialisées scientifiques et techniques : 60 %

Enseignement : 6 %

Industries (manufacturières, extractives et autres) : 23 %

Autres activités de service : 11 %

Lire plus

Référentiel

Référentiel ROME

  • Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • Management et ingénierie qualité industrielle
  • Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant
  • Relation technico-commerciale

Référentiel FAP

  • Enseignants
  • Personnels d'études et de recherche

Référentiel RNCP

27562

International

Mobilité internationale

Master 1

Les étudiants effectuent un stage de 5 mois (avril - août) dans un laboratoire de recherche. Ces stages se passent sauf exception à l'étranger, et pour la plupart aux Etats-Unis d'Amérique (New York University, Cold Spring Harbor Laboratory, Albert Einstein College of Medicine, Harvard University, Cornell Medical School, St-Jude Children's Research Hospital-Memphis, Yale University, University of California San Francisco, University of California San Diego,...).

 

Niveaux M2

Quatre doubles diplômes ont été établis entre le Master de Génétique, délivré  par Universités de Paris, et des Masters d’universités européennes : 

Université Milan-Biccoca (Italie) : Laurea Magistrale in Biologia, Laurea Magistrale in Biotecnologie industriali et Laurea Magistrale in Biotecnologie mediche

Université de Trieste (Italie) : Laurea Magistrale in Genomica Funzionale

Université de Rome-La Sapienza (Italie) : Laurea Magistrale in Genetica e Biologia Molecolare Nella Ricerca di Base e Biomedica

Université de Padoue (Italie) : Laurea Magistrale in Biologia Molecolare

 

Les doubles diplômes permettent un séjour d’étude au premier semestre effectué dans l’université partenaire au niveau du Master2, suivie par un semestre de stage qui peut se dérouler soit dans l’université d’origine, soit dans l’université partenaire.

Ces doubles diplômes sont encadrés par des conventions d’application portant sur la période 2020-2024. Ces conventions précisent pour les 4 doubles diplômes :

-Que l’étudiant italien inscrit en double diplôme à Université de Paris, suit l’ensemble des cours du premier semestre proposé par le Master mention Génétique en France. Le stage de 6 mois (UE4) peut être effectué soit dans un laboratoire d’accueil en Italie, soit en France dans un des laboratoires d’accueil du Master de Sciences Technologie et Santé (STS) - mention «Génétique». Le stage doit être soutenu à Paris en même temps que les étudiants français qui ne participent pas à l’échange.

-Que l’étudiant français inscrit en double diplôme en Italie effectue une partie de la 2ème année du Master de Sciences Technologie et Santé (STS)- mention «Génétique» dans l’université partenaire, dans le cadre de la mobilité étudiante. La validation des cours en Italie est assurée sur place par un examen écrit ou oral selon les mêmes modalités que les étudiants des Masters 2 correspondants en Italie.

Structure du Master 2:

UE1 : l’étudiant suit l’ECUE-module Erasmus de l’UE1 du Master de Sciences Technologie et Santé (STS)- mention «Génétique» organisée par l’université partenaire (4 ECTS) et l’ECUE module bibliographique organisé par la mention Génétique (5 ECTS).

L’ensemble de l’UE2 est à suivre dans l’université partenaire pour un total de 15 ECTS. Ces modules doivent être compatibles avec les critères prévus par la mention «Génétique ».

Pour l’UE3 (6 ECTS), L’étudiant doit compléter sa formation par 2 semaines de cours pris soit parmi les modules organisés par le Master de Sciences Technologie et Santé (STS)- mention «Génétique» (6 ECTS), soit choisies parmi les modules organisés par l’université partenaire (6 ECTS).

UE 4 : Un stage de recherche (30 ECTS)

Ce stage de 6 mois peut être effectué soit dans un laboratoire d’accueil de l’université partenaire, soit en France dans un des laboratoires d’accueil du Master de Sciences Technologie et Santé (STS)- mention «Génétique». Le stage doit être soutenu à Paris en même temps que les étudiants français qui ne participent pas à l’échange et à Padoue pendant la période où les étudiants italiens soutiennent leur mémoire. Le manuscrit peut être rédigé soit en italien soit en anglais.

Concernant l'UE1, (semaine Erasmus), nous avons mis en place trois autres cours internationaux avec les universités de Florence, Barcelone et Athènes en complément des cours Erasmus organisés par les 4 universités partenaires des doubles diplômes.

Depuis la mise en place de ces Doubles Diplômes, 202 étudiants italiens et 45 étudiants français ont obtenu un Double Diplôme.

Environs 20 % des étudiants en M2 viennent d’universités étrangères. Une part importante vient dans le cadre des doubles diplômes. A coté de ces étudiants nous avons cherché à diversifier l’origine des étudiants venant de l’étranger, orientation qui a été appuyée et facilitée, dans un premier temps, grâce à l’obtention de financement MIEM de la part de l’USPC (11 financement pour l’année 2015-2016, 7 pour l’année 2016-2017) et l’essentiel des étudiants hors-double diplôme sont venus dans le cadre de ce programme. Plus récemment, grâce à des financements de l’EUR GENE, nous avons pu attirer 4 étudiants étranger, hors double, diplôme, en 2019 et 5 et en 2020.

Lire plus

Poursuite d'études à l'étranger

23 % en Doctorat à l’étranger

Lire plus

Contacts

  • Alain Zider

    Co-responsable de la mention
    • alain.zider@u-paris.fr
  • Jonathan Weitzman

    Co-responsable de la mention
    • jonathan.weitzman@u-paris.fr
  • Délara Sabéran-Djoneidi

    Co-responsable 1ère année
    • delara.saberan@u-paris.fr
  • Fabien Fauchereau

    Co-responsable 1ère année
    • fabien.fauchereau@ijm.fr
  • Catherine Alcaïde-Loridan

    Co-responsable 2ème année
    • catherine.alcaide@ijm.fr
  • Alain Zider

    Co-responsable 2ème année
    • alain.zider@u-paris.fr
  • Laetitia Aurelio

    Secrétariat pédagogique 1ère année
    • 01 57 27 82 25
    • laetitia.aurelio@u-paris.fr
  • Aristide Henault

    Secrétariat pédagogique 2ème année
    • 01 57 27 82 47
    • aristide.henault@u-paris.fr
  • Madeleine Bouvier d'Yvoire

    Cheffe de projet EUR GENE
    • 01 57 27 55 44
    • madeleine.bouvier-dyvoire@u-paris.fr
  • Reine Rigault

    Contact(s) Formation Continue
    • 01 57 27 82 34
    • fcsdv@u-paris.fr

A lire aussi

Formation | Université de Paris
État d’urgence sanitaire – FAQ spéciale étudiant.e.s

Formation | Université de Paris
Enquête sur le suivi des cours et le vécu des évaluations à l’issue du premier confinement – Juin 2020

Formation | Université de Paris
Conditions d’études pendant le confinement : résultats d’enquêtes menées dans d’autres universités

Formation | Université de Paris
Calendrier Parcoursup 2021 : accompagnez vos étudiants en réorientation

Depuis le 20 janvier, les étudiants peuvent s’inscrire et formuler leurs vœux sur Parcoursup. Retrouvez en détail le calendrier de la plateforme pour vous aider à accompagner vos étudiants qui souhaitent se réorienter.   

  • Ajouter à la sélection

    Vous avez formations et cours sauvegardés

  • S'inscrire