• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

 

Licence Physique

Domaine : Sciences, Technologies, Santé
Mention : Physique
 
  • ECTS

    180 crédits

  • Niveau d'études visé

    BAC +3

  • Durée

    3 ans

  • Faculté

    Faculté des Sciences

  • Langue des enseignements

    Français

Présentation

La Physique est l'étude des lois qui régissent la nature : elle couvre un domaine extrêmement vaste de thématiques et d'applications allant de l'infiniment petit (les particules élémentaires qui constituent les atomes) à l'infiniment grand, (structure et évolution de l’Univers et de ses constituants) en passant par tous les états de la matière. L’objectif de la licence de Physique est de former les étudiant.e.s à la démarche scientifique en physique à travers la maîtrise de ses différents aspects (raisonnement, manipulation de concepts théoriques, apprentissage de méthodes expérimentales et numériques, …). Cette démarche nous « apprend à apprendre »: elle nous fournit la culture scientifique et les méthodes d'analyse qui permettent de développer regard critique et esprit d’initiative, qui sont essentiels dans de nombreux domaines professionnels.

Le parcours LAS (Licence Accès Santé) de la licence de Physique permet également aux étudiants qui le souhaitent d’accéder aux filières de santé. Les étudiant.e.s faisant ce choix peuvent aussi le faire pour acquérir une culture en santé tout en ayant le projet de poursuivre un parcours en physique qui reste l’orientation principale de la LAS. Des informations complémentaires, concernant notamment le programme de la mineure Santé ou les conditions d’accès aux études de santé, sont données sur la page générale des LAS.

La Licence de Physique s’appuie sur plusieurs spécificités :

  • Une formation exigeante pour offrir aux étudiant.e.s une vaste palette de débouchés au plus haut niveau (98% d’insertion professionnelle post-master, voir la section “Et après”).
  • Un programme conçu pour permettre une acquisition progressive et solide des connaissances, tant au niveau des concepts physiques que des outils mathématiques associés et des méthodes expérimentales et numériques.
  • Un lien fort avec la recherche dans tous les domaines de la Physique et de ses interfaces (mathématiques, chimie, informatique, biologie). Les enseignant-chercheurs de la Licence travaillent dans une quinzaine de laboratoires associés à l’université, couvrant toutes les thématiques à la pointe de la recherche.
  • Une promotion à taille humaine (capacité d’accueil :150 étudiants en L1, 120 en L2 et en L3), permettant des interactions efficaces entre étudiants et enseignants.
  • Un bâtiment spécifique est dédié à la Physique, où se rassemblent laboratoires de recherche, salles de travaux pratiques/travaux dirigés, services administratifs et lieux de vie étudiants.
  • Un dispositif spécifique créé en première année pour accompagner la transition lycée/université et favoriser la réussite des étudiant.e.s : renforcement des bases mathématiques, méthodologie du travail universitaire et semestre de remise à niveau (semestre rebond) pour les étudiant.e.s en difficulté à l’issue du premier semestre.
  • Un suivi régulier et individualisé des étudiant.e.s : commission de suivi et d’orientation pour identifier les difficultés d'apprentissage, acquis évalués préférentiellement par contrôle continu, tutorat quotidien, contact personnalisé avec les enseignants, ...
  • Un premier semestre pluridisciplinaire à dominante physique permettant les réorientations en Mathématiques ou en Chimie, par exemple.
  • Une pédagogie mettant l'accent sur la participation active des étudiant.e.s, en favorisant le travail en petits groupes et la prise d’initiative.
  • Une grande variété des formes d'enseignements qui mêlent approches théoriques, expérimentales et numériques, enseignements sur projets, stage,..

La présentation complète de la licence de Physique (organisation, programme et descriptif des enseignements, évaluations, environnement de travail, dispositifs d’accompagnement, poursuites d’étude, …) est disponible sur les brochures du L1/L2 Physique et du L3 Physique.

Lire plus

Compétences visées

La Licence de Physique constitue avant tout une formation à la démarche scientifique « par » la Physique et pas simplement « pour » la Physique. Elle permet ainsi d’acquérir un grand nombre de compétences générales, disciplinaires, préprofessionnelles et personnelles, indispensables pour une insertion professionnelle rapide au plus haut niveau :

Compétences disciplinaires : 

  • Mobiliser les concepts fondamentaux pour modéliser, analyser et résoudre des problèmes de physique.
  • Proposer des analogies, faire des estimations d'ordres de grandeur et en saisir la signification.
  • Aborder et résoudre par approximations successives un problème complexe.
  • Manipuler les mécanismes fondamentaux à l’échelle microscopique, modéliser les phénomènes macroscopiques et savoir relier un phénomène macroscopique aux processus microscopiques.
  • Manipuler les principaux outils mathématiques utiles en physique.
  • Identifier et mener de façon autonome les différentes étapes d’une démarche expérimentale
  • Identifier les sources d'erreur pour calculer l'incertitude sur un résultat expérimental.
  • Utiliser les appareils et les techniques de mesure en laboratoire les plus courants dans les différents domaines de la physique.
  • Interpréter des données expérimentales pour envisager leur modélisation
  • Valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux et définir ses limites de validité.
  • Utiliser un langage de programmation pour analyser des données
  • Développer une simulation numérique pour explorer des phénomènes physiques à partir de leur modélisation mathématique
  • Exploiter des logiciels d’acquisition et d’analyse de données avec un esprit critique

Compétences préprofessionnelles :

  • Situer son rôle et sa mission au sein d’une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives.
  • Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie à la mise en place et la réalisation d’un projet.
  • Prendre du recul pour analyser ses actions, s’autoévaluer de manière critique et se remettre en question pour apprendre et améliorer sa pratique.
  • Identifier et situer les champs professionnels en relation avec les acquis de la Licence, ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
  • Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.
  • Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation.
  • Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
  • Développer une argumentation avec esprit critique.

Compétences personnelles :

  • Développer autonomie et capacité d’initiative.
  • Affiner esprit critique, rigueur et capacité d’analyse.
  • Communiquer en français et en anglais, par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë et adapter sa communication à son audience.
  • S'organiser individuellement, gérer son temps et ses priorités.
Lire plus

Programme

Les deux premières années de la Licence de Physique visent à acquérir une solide compréhension des divers domaines de la physique classique (mécanique, électricité, optique, thermodynamique, électromagnétisme, ondes et vibrations, relativité, ...) et des disciplines connexes (mathématiques, chimie, informatique). En particulier, le premier semestre s’appuie sur un socle pluridisciplinaire commun, permettant l’orientation en Physique, Mathématiques ou Chimie à l’issue du premier semestre. Les deux premières années proposent également un apprentissage spécifique et progressif des méthodes expérimentales et numériques qui jouent un rôle central dans tous les domaines de la physique. La troisième année de Licence du parcours général se focalise quant à elle sur la physique moderne (physique quantique, physique statistique, mécanique analytique, astrophysique, physique par les capteurs, traitement du signal, …) et permet aux étudiant.e.s d’approfondir et de concrétiser leur savoir-faire en physique expérimentale et numérique à travers deux projets.

Toutes les années s’accompagnent de projets ambitieux (projets expérimentaux et numériques, projets préprofessionnalisants, nanosatellite étudiant, participation au tournoi international de physique) et d’enseignements pluridisciplinaires transverses variés (anglais, ouverture sur le monde socio-économique et culturel, énergie et climat, enseignement libres,…). Nous favorisons également la mobilité internationale dès la 3ème année de licence via nos accords ERASMUS et hors Europe.

Enfin la troisième année de licence du parcours général peut être associée au Magistère de Physique de l’université de Paris dont l'accès est sélectif après la 2ème année de licence.

Pour le parcours LAS, le programme de la licence de Physique est complété par une mineure santé détaillée sur la page générale des LAS.

Chaque année de la licence est décrite dans les onglets ci-dessous. La description complète des programmes et de chaque enseignement est également disponible sur les brochures du L1/L2 Physique et du L3 Physique.

Lire plus

Sélectionnez un programme

L1 Physique

Le premier semestre de la licence de physique s’appuie sur un enseignement pluridisciplinaire à dominante physique qui a pour principal objectif d’acquérir les fondamentaux de la physique classique (mécanique générale, électricité) et des disciplines connexes (mathématiques, chimie) ainsi que les bases de la physique numérique (informatique). Ce premier semestre est spécifiquement conçu pour accompagner la transition entre le lycée et l’université : l’accent est mis sur les méthodes de travail et le projet de l’étudiant.e (méthodologie du travail universitaire et projet orientation/professionnel). Celui-ci apprend également progressivement à faire le lien entre les concepts physiques et la formalisation mathématique associés, pour acquérir la compréhension fine et l’esprit critique indispensables à ses études (Interactions mathématiques/physique). A l’issue du premier semestre, les étudiant.e.s pourront poursuivre leur cursus dans la mention physique ou choisir de se réorienter vers les autres mentions du domaine (mathématiques, chimie, etc…).

Le second semestre de la licence de physique permet d’approfondir les connaissances physiques et les méthodes mathématiques acquises au premier semestre (mécanique avancée, optique, algèbre et analyse, outils mathématiques pour la physique). Il propose également la première étape d’un enseignement spécifiquement conçu pour l’apprentissage des méthodes et techniques expérimentales qui se poursuivra sur l’ensemble de la seconde année. Enfin, il s’appuie sur des enseignements transverses comme l’anglais qui offrent à l’étudiant.e la possibilité de développer des compétences indispensables à toute évolution professionnelle.

Pour le parcours LAS, le programme de la licence de Physique est complété par une mineure santé détaillée sur la page générale des LAS.

Un dispositif spécifique d'accompagnement des étudiant.e.s est mis en place en première année de licence pour favoriser leur réussite. Il repose sur :

  • Une remise à niveau des bases mathématiques au tout début du semestre
  • Un suivi régulier et individualisé : commission de suivi et d'orientation pour identifier les difficultés d'apprentissage, tutorat quotidien, contact personnalisé avec les enseignants, ...
  • Un semestre de remise à niveau (semestre rebond) pour les étudiants en échec à l'issu du premier semestre afin de préparer leur redoublement. Ce semestre aura pour principal objectif de combler les lacunes disciplinaires et méthodologiques identifiées au cours du premier semestre et indispensables à la réussite en L1. Il permettra également à l'étudiant.e. de construire ou de consolider son projet de formation en physique ou de mettre en place un projet de réorientation. La participation à ce semestre est basée sur la motivation et le volontarisme des étudiant.e.s afin que l'enseignant.e puisse se focaliser sur un suivi personnalisé.

La présentation complète du L1 Physique est disponible sur la brochure dédiée.

 

Voir la page complète de ce parcours

L2 Physique

La deuxième année de la licence de physique vise à acquérir une solide compréhension de nouveaux domaines de la physique classique (électromagnétisme, ondes et vibrations, thermodynamique, relativité restreinte, …), tout en renforçant ses compétences méthodologiques et mathématiques. L’apprentissage des techniques de programmation et de simulation numérique constitue également un aspect important de cette seconde année, et plus généralement de notre formation. Il représente un atout majeur pour l’insertion professionnelle des étudiants. Enfin, l’enseignement des techniques et méthode expérimentales, initié en première année, est également poursuivi et approfondi.

Les matières disciplinaires sont complétées par des enseignements transverses (anglais, projet professionnel), pluridisciplinaire (bases scientifiques sur les enjeux environnementaux liés à l’énergie et au climat) et des enseignements libres, recouvrant toutes les disciplines enseignées à l’université de Paris. L’enseignement Projet professionnel permet à l’étudiant.e de construire de manière active et progressive son projet de formation en adéquation avec son projet professionnel.

Pour le parcours LAS, le programme de la licence de Physique est complété par une mineure santé détaillée sur la page générale des LAS.

La présentation complète du L2 Physique est disponible sur la brochure dédiée.

Voir la page complète de ce parcours

L3 Physique

La 3ème année de Licence de Physique s'adresse aux étudiant.e.s désirant aborder la physique sous ses aspects fondamentaux et appliqués. Elle propose ainsi une solide formation généraliste en physique, ouverte vers les applications actuelles de la physique. L'objectif de la filière est d'offrir aux étudiant.e.s des connaissances approfondies dans les domaines fondamentaux de la physique, afin qu'ils puissent s'engager dans des carrières de physicien.ne.s (en milieu universitaire ou industriel), ou utiliser leur formation de physicien.ne dans des métiers à responsabilité en entreprise.

L’enseignement porte sur trois piliers:

  • l'acquisition de solides connaissances théoriques de la physique de base ;
  •  le développement des savoir faire pratiques grâce à la large place donnée à l'expérimentation ;
  • l’utilisation des codes numériques pour explorer les phénomènes physiques en partant de leur modélisation mathématique.

Une grande importance est donnée aux projets qui sont poursuivis pendant un semestre permettant aux étudiant.e.s de s’engager pour les mener à bien et de mettre à profit les bases qu’ils auront acquises pendant leurs deux années de formation précédentes. Ainsi un projet de physique expérimentale et un projet de physique numérique seront menés, l’un au premier semestre, l’autre au second.

La 3e année de licence se caractérise également par la possibilité pour l’étudiant.e de se spécialiser au deuxième semestre afin de préparer au mieux son entrée en master. L’étudiant.e devra choisir un bloc d’enseignements lui permettant d’affiner ces compétences soit dans l’optique d’un parcours orienté vers un traitement de la physique plus théorique, soit dans celle d’un parcours portant plutôt sur une physique appliquée.

L’année se termine enfin par un stage obligatoire en laboratoire ou en entreprise.  

Voir la page complète de ce parcours

Stages et projets tutorés

La troisième année de la licence de physique se termine par un stage obligatoire en laboratoire ou en entreprise qui constitue généralement la première la mise en situation professionnelle des étudiant.e.s. Les étudiant.e.s en L1 et L2 ont également la possibilité d’effectuer, à titre facultatif (pas d’attribution d’ECTS), des stages en entreprise ou dans un laboratoire académique en lien avec les études qu'ils suivent, afin de mettre en pratique leurs connaissances, d'acquérir de l’expérience et d'enrichir leur CV. Le stage peut être effectué en L1 et/ou en L2, en dehors des périodes d'enseignement.

Le bureau des stages, situé au Pôle de l’Orientation et de la Professionnalisation, assiste les étudiants dans leur démarche (recherche de stage, convention, …).  

Les enseignements sur projets constituent une composante importante de la licence de Physique qui met ainsi l’accent sur la formation par la recherche. Un projet expérimental ou numérique est ainsi proposé chaque année de la licence, en plus des projets de préprofessionnalisation. En L1, un premier petit projet expérimental vise à développer la capacité d’initiative en groupe des étudiant.e.s, et les amène à concevoir des solutions à un problème expérimental, à rédiger un rapport et présenter oralement leurs résultats. Cette approche pédagogique de l’apprentissage des méthodes expérimentales est poursuivie et approfondie en L2. En L3, le savoir-faire acquis au cours des deux premières années de la licence est mis à profit à travers deux projets de Physique expérimentale et numérique de plus grandes envergures qui mobilisent les étudiant.e.s sur un semestre entier (8h par semaine). Ces projets permettent d’aborder un travail de recherche en équipe, pouvant porter sur des champs scientifiques variés. Dans le cadre des projets expérimentaux les étudiants bénéficient des services des ateliers mécanique et électronique de l’UFR, et ont accès librement au « FabLab » de l’Université (scanners et imprimantes 3D, découpeuse, thermoformeuse, développement Arduino…).

Lire plus

Contrôle des connaissances

Les modalités de contrôle des connaissances et des compétences (MCCC) générales de la licence sont explicitées dans ses brochures (mettre le lien vers les brochures) (validation des UEs et des semestres, règles de compensation). Les modalités spécifiques à chaque UE sont communiquées aux étudiant.e.s au début de chaque semestre (modalités d’évaluation, calcul de la moyenne, gestion des absences, …). Ces modalités sont régies par délibération du Sénat Académique de l’université et disponibles sur le site web de l’établissement.

En règle générale, les UEs ou ECUEs sont évaluées sous la forme d’un contrôle continu, regroupant des épreuves de formes variées réparties sur l’ensemble du semestre (écrit/oral, théorique, expérimentale, numérique, …), combinées ou non à une épreuve terminale organisée en fin de semestre et évaluant l’acquisition de l’ensemble du contenu pédagogique de l’enseignement[1].

Lire plus

Tutorat

Un tutorat est organisé pour les enseignements de Physique et de Mathématiques tout au long des deux premières années de la licence. Des permanences quotidiennes en présentiel et à distance sont assurées par des étudiant.e.s en troisième année de Licence ou de Master à l’Université de Paris. Ce tutorat vise à aider les éudiant.e.s à organiser leur travail et à résoudre leurs difficultés méthodologiques ou disciplinaires en répondant à leurs questions. Des séances à thème ont également pour but de les aider à identifier les points importants du cours et à les accompagner dans leurs révisions pour les examens.

Lire plus

Aménagements particuliers

Étudiants en situation de handicap :

Contacter le Relais handicap du Campus des Grands Moulins (privilégier les mails)

Bât. Halle aux Farines Hall E, RDC gauche – allée paire
Rue Françoise Dolto Paris 13e
01 57 27 65 20
relais-grandsmoulins @ u-paris.fr

Lire plus

Admission

Conditions d'admission

Pour intégrer la licence de Physique, il est fortement recommandé d'être titulaire d’un Baccalauréat à dominante scientifique ou d’un Diplôme d'Accès aux Etudes Universitaires équivalent au bac à dominante scientifique (DAEU B). Dans le cas d’un baccalauréat à dominante non-scientifique, un DU B-sciences est quasiment indispensable. La validation des acquis personnels et professionnels permet également de candidater à la formation (en savoir plus).

Lire plus

Les clefs de la réussite

Au-delà des attendus nationaux communs à toutes les licences de physique, il est important de préciser que les outils mathématiques tiennent un rôle majeur dans notre formation, à un niveau d'exigence élevé. Un bon niveau en mathématiques de Terminale est donc requis, en parallèle du bon niveau naturellement demandé en Physique. Les enseignements de spécialité de Mathématiques et de Physique-Chimie en première et en terminale sont donc indispensables pour réussir en Licence de Physique. Une forte motivation pour les sciences, des capacités de travail et d'organisation, et une bonne rigueur méthodologique sont également des gages supplémentaires de réussite.

Ces qualités devront être encore plus développées pour les étudiants candidatant au parcours LAS car la charge de travail est plus importante en raison de l’ajout de la mineure santé. Le choix de la physique comme majeure disciplinaire doit également être murement réfléchie puisque ce sont les résultats de cette majeure qui seront pris en compte pour l’accès aux études de santé.

Nos statistiques montrent que les étudiant.e.s ayant une moyenne supérieure à 12 en Mathématiques et en Physique au Lycée ont plus de 50% de chances de valider leur L1 en une seule année, et cette probabilité est proche de 100% pour les étudiant.e.s ayant une moyenne supérieure à 15. A contrario, avec une moyenne inférieure à 10 en Mathématiques et en Physique au Lycée, la probabilité de valider le L1 en un an est extrêmement faible. Elle l'est encore plus pour les néo-bacheliers titulaires d'un Baccalauréat à dominante non-scientifique (statistiques réalisées sur l'ensemble des néo-entrants 2018-2019 et 2019-2020, tous lycées confondus). Pour ces étudiant.e.s, la validation d'un DU B-sciences est fortement conseillée.

La réussite des étudiant.e.s est directement corrélée à l'investissement dans leurs études : les taux de réussite sont bien meilleurs si l'on ne considère que les étudiant.e.s qui suivent les cours jusqu'à la fin de l'année et qui se présentent à l'ensemble des épreuves.

La licence de physique est une formation exigeante qui sélectionne par le travail. Les 25 heures d’enseignement hebdomadaire doivent ainsi être complétées par environ 25h de travail personnel pour pouvoir assimiler et maitriser l’ensemble des concepts et des méthodes. Un engagement personnel très soutenu est donc indispensable pendant toute la durée de la licence, et ce dès la toute première semaine d'enseignement.

Lire plus

Modalités de candidature

Les candidatures d’entrée au 1er semestre du L1 Physique s’effectuent via ParcourSup pour les étudiant.e.s titulaires ou en préparation d’un baccalauréat français, d’un DAEU, ou d’un diplôme donnant accès à l'enseignement supérieur européen pour les candidat.e.s ressortissant.e.s de l'U.E ou de l'EEE.

Pour les candidatures en L2 et L3 Physique ou pour les réorientations en cours d’année universitaire (campagnes semestrielles), les demandes seront évaluées à travers la procédure e-Candidat.

Pour les candidat.e.s non ressortissant.e.s de l'U.E ou de l'EEE, les demandes doivent être faites via les procédures Etudes en France ou DAP.

Lire plus

Et après ?

  • 39%

    Taux de réussite (Validation de la licence en 3 ou 4 ans ; moyennes réalisées sur les promotions 2017-2018 et 2018-2019)

Poursuite d'études

La Licence de Physique est une formation qui offre une vaste palette de débouchés au plus haut niveau : Masters à dominante "Physique fondamentale" ou "Physique appliquée" pour une formation par ou pour la recherche, Écoles d'Ingénieur, formations aux métiers et concours de l'enseignement, Licences Professionnelles, accès aux études de santé à travers le parcours LAS ...

Après un Master 1 de Physique fondamentale ou un Master 1 de Physique appliquée, de très nombreuses spécialités de Master 2 sont offertes à l’université de Paris, couvrant toutes les thématiques de la Physique et de ses applications (en savoir plus) :

Certains de ces parcours sont des parcours internationaux (enseignements en anglais et/ou partiellement à l'étranger), et plusieurs sont des parcours professionnels effectués en apprentissage par alternance (contrat d'un an dans une entreprise du domaine, en parallèle des cours à l'Université). Le taux de poursuite d'étude en Master est de 90% dont 58% à l'université de Paris (Sources ; Observatoire de la Vie Étudiante).

Il existe également de nombreuses possibilités pour entrer en École d’Ingénieur. Pour une intégration à la fin du L3, et parfois dès le L2, le recrutement se fait généralement sur dossier associé à des épreuves orales. Les étudiants peuvent également candidater aux écoles les plus sélectives via des concours communs réservés aux universitaires, en L3, comme le concours GEI (Ecole Polytechnique, ESPCI, Institut d’Optique, Supaero, Mines/Ponts/Telecom, ENSTA…) ou le concours CASTing (Ecoles Centrales, Supelec). Comme le démontrent chaque année plusieurs de nos étudiants, le haut niveau d’exigence de la Licence de Physique assure une formation appropriée pour réussir l’intégration dans les écoles les plus prestigieuses. Il est également possible d’accéder dès la fin du L2 à l’Ecole d'Ingénieur Denis Diderot (EIDD). Cette école propose une formation d’ingénieur solide et généraliste, un savoir-faire informatique de haut niveau, et une spécialisation progressive vers quatre spécialités : Génie Physique, Matériaux et Nanotechnologies, Systèmes informatiques embarqués et Génie biologique.

L'Université propose enfin plusieurs L3 professionnelles dans le domaine de la physique, accessibles après la 2ème année de Licence :

Ces parcours sélectifs fonctionnent sur le principe de l’apprentissage en alternance, où l’étudiant bénéficie d’un contrat salarié d’un an en parallèle de ses enseignements à l’Université. Bien au-delà d’une formation technique, ces L3 Pro permettent à chaque étudiant d’acquérir tous les fondamentaux nécessaires pour une compréhension intelligente de son secteur d’activité, et donc pour son évolution professionnelle vers des postes de cadre, d’ingénieur, de manager. Ce type de profil est très recherché par les entreprises et permet une insertion professionnelle très rapide et de qualité. D’autres licences professionnelles en dehors de l’université sont également accessibles aux étudiants issus du L2 Physique.

Lire plus

Passerelle

Voir les pages correspondantes à chaque année de Licence.

Lire plus

Insertion professionnelle

Les statistiques* démontrent un taux d'insertion professionnelle de 98%, six mois après la validation d'un master de Physique de l université de Paris (59% recrutés sous contrat doctoral pour une formation à Bac+8, 35% directement recrutés en Contrat à Durée Indéterminée, et 7% recrutés en Contrat à Durée Déterminée). Les emplois exercés correspondent à des statuts de cadres à 94%, et de professions intermédiaires à 6%.

Au-delà des savoirs et compétences propres à la démarche scientifique en Physique (raisonnement, outils mathématiques, méthodes expérimentales et numériques, techniques d’analyse, …), les savoir-faire développés au cours du cursus sont en effet ceux que tout employeur recherche : autonomie, rigueur, analyse et esprit critique, initiative, communication, travail en équipe, dynamisme, etc. Nos formations permettent donc tout aussi bien une insertion dans le monde académique (recherche/enseignement secondaire ou supérieur) que dans les entreprises (grands groupes/PME/bureaux d'études), ou encore dans les administrations privées et publiques (Etat et collectivités territoriales).

Les secteurs d'activités sont ceux directement liés à la physique (recherche, enseignement, ingénierie) mais aussi dans des domaines connexes (informatique, finance, biomédical). L'adéquation emploi-formation est évaluée* à 89% par les diplômés.

  • Métiers de l'énergie et de l'environnement
  • Industrie automobile/aéronautique/spatiale
  • Systèmes d’information et de communication
  • Matériaux et nanotechnologies
  • Recherche fondamentale et/ou la recherche & développement
  • Enseignement et la communication scientifique ou technique
  • Physique médicale

*Sources ; Observatoire de la Vie Étudiante

Lire plus

Contacts

  • Cécile Roucelle

    Responsable de la mention
    • roucelle@apc.in2p3.fr
  • Laurent Ménard

    Responsable du parcours général de Physique (L1 et L2)
    • menard@imnc.in2p3.fr
  • Giuliano Orso

    Responsable du parcours général de Physique (L3)
    • giuliano.orso@u-paris.fr
  • Secrétariat pédagogique 1ère et 2ème année
    • candidature.se@univ-paris-diderot.fr
  • Evelyne Authier

    Secrétariat pédagogique 3ème année
    • scolarite.physique@univ-paris-diderot.fr

A lire aussi

Formation | Université de Paris
Hybridation pédagogique : découvrez et expérimentez PLASMA

Comment combiner analyse performante de données massives, enseignement à distance, sans aucune contrainte d’espace de stockage ou de connexion ? La réponse s’appelle le projet PLASMA pour Plateforme d’e-Learning pour l’Analyse de données Scientifiques et MAssives : un projet transfacultaire qui révèle toute sa pertinence à l’heure où la distanciation est de mise.

Formation | Université de Paris
Les sciences des matériaux à l’honneur

À l’initiative d’un groupe d’étudiants et étudiantes spécialistes des sciences des matériaux, Université de Paris a obtenu la reconnaissance d’une société savante internationale : la Materials Research Society (MRS). En constituant le premier « MRS University Chapter » en France, Université de Paris via sa Faculté des Sciences entend mettre en valeur l’excellence de sa recherche et ses formations autour des sciences des matériaux.

Formation | Université de Paris
Virt-Ex, apprendre la géographie par l’expérience

Apprendre par et sur le terrain est au cœur de la formation en géographie mais aussi en sciences de la vie et de la terre. Mais dans le contexte sanitaire actuel, emmener les étudiants sur le terrain n’est pas toujours possible.  Deux enseignantes chercheuses d’Université de Paris et de l’université de Hambourg ont décidé de pallier cette contrainte en développant des excursions virtuelles à visée pédagogique dans le cadre du projet Virt-Ex.

Formation | Université de Paris
Corps et Esprit, Esprit de Corps : l’interdisciplinarité à l’honneur

Les 8 et 9 avril, la cinquième initiative phare du partenariat stratégique InnovEd4TS a eu lieu virtuellement à Université de Paris. Des experts invités de trois universités de Circle U. et de l’Université de Lisbonne ont eu l’occasion d’échanger autour du cours « Corps et Esprit, Esprit de Corps » qui offre aux étudiants de premier cycle l’opportunité de développer leurs compétences transférables.

  • Ajouter à la sélection

    Vous avez formations et cours sauvegardés

  • S'inscrire